ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
Une question ?
Cliquez-ici
Ou appelez-nous
01 49 70 98 63
(lun-ven / 9h-19h)
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63 (lun-ven / 9h-19h)phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

Optimisation du cash-flow

gestion de trésorerieLa bonne gestion d’une organisation demande la prise en compte de certains aspects clés, surtout quand il s’agit d’une question liée à la santé financière. L’entité doit pouvoir alors bien gérer son flux de liquidité (gestion de trésorerie) pour honorer ses engagements vis-à-vis de ses partenaires. Il s’agit notamment des clients, des fournisseurs et de son personnel.

Comment mieux optimiser cet aspect important de la gestion financière ? Voici un dossier qui explique mieux la notion d’optimisation du cash-flow.

Qu’est-ce que le cash-flow d’une entreprise ?

Le cash-flow est un indicateur du niveau de trésorerie nette d’une entreprise. Il ressort l’ensemble des entrées et sorties (liquidités) générées par l’activité d’une entreprise.

Son appréciation permet à l’entreprise de financer son cycle d’exploitation et son développement. Il ne doit pas être confondu au chiffre d’affaires qui lui prend en compte les créances clients. 

Dans la gestion d’une entité, la notion de cash-flow fait recours à 3 grandes catégories d’activités de gestion : 

  • Les activités d’exploitation : il s’agit notamment des encaissements et des décaissements générés par les activités quotidiennes de l’entreprise. Le poids de ces flux peut s’apprécier à travers l’excédent brut d’exploitation (EBE). 
  • Les activités de financement : il s’agit du flux de financement de l’entreprise. Ces activités regroupent les différentes sources de financement (concours bancaires courants, emprunts, capitaux…) des besoins de financement de l’entreprise. 
  • Les activités d’investissement : il regroupe les activités de développement de l’entreprise.  

Pourquoi optimiser son cash-flow ?

L’optimisation du cash-flow permet à l’entreprise de s’assurer de la stabilité de sa structure financière. Cette tâche permet d’évaluer les flux financiers issus de l’exploitation d’une entreprise. Il est tout aussi de déterminer la profitabilité d’une entité à partir de cette donnée. 

Le chiffre d’affaires n’est pas un indicateur de solvabilité d’une entité. Il faut alors se fier au niveau de cash-flow pour mettre l’entreprise à l’abri de toute situation financière déconcertante. 

Quelle est la stratégie pour optimiser les liquidités de son entreprise ?

Pour améliorer le cash-flow de sa structure, il faut suivre une procédure bien déterminée. Celle-ci comprend 5 étapes allant de la réduction des flux de caisse sortants à la prévision des dépenses et revenus de l’entreprise. 

Limiter les flux de caisse sortants

La réduction des décaissements d’une société est la première étape pour optimiser ses liquidités. Pour cela, il faut augmenter le délai de paiement des factures. Il faut alors tenir compte de cet aspect dans le choix des fournisseurs ou entamer une négociation avec ces acteurs. 

Booster les flux de caisse entrants

La maximisation des flux des caisses entrants est très importante. Cette alternative aide surtout lorsque l’entreprise éprouve des difficultés à couvrir ses charges financières ou a besoin davantage de liquidités. À cet effet, la société peut procéder à la vente des actifs non indispensables et utiles. 

Réduire le Days Sales Outstanding (DSO) de l’entreprise

L’amélioration du DSO de la société est un procédé important pour la gestion de son cash-flow. À la base le DSO représente le temps qui s’écoule moyennement entre l’envoi d’une facture et le règlement de cette dernière.

Bien que cet indicateur permette de mesurer l’efficacité opérationnelle d’une structure, il faut préciser que plus le DSO est faible et plus important est le cash-flow. Les banques, les investisseurs et les fournisseurs de crédit sont plus intéressés par les structures qui disposent d’un DSO faible. 

Pour améliorer cet indicateur, il faut, en premier lieu, proposer des conditions de facturation et de paiement efficaces des factures aux clients. Après, il faut opter pour une stratégie efficace de recouvrement desdites factures. À cet effet, l’entreprise doit se montrer rigoureuse envers vers les clients qui ne parviennent pas à solder leurs dettes. 

Opter pour une bonne stratégie de Customer Due Diligence

Évaluer ses prospects et clients est primordial pour un cash-flow avantageux. Ceci permet à l’entreprise d’éviter les cas de non-paiement de facture.

Pour ce faire, il est surtout conseillé d’appliquer une procédure de Customer Due Diligence. La solution consiste à prendre des informations sur les clients auprès d’une agence. À cet effet, il faut éviter de collaborer avec des prospects dont la culture de paiement présente des risques pour l’avenir de la société. 

Anticiper ses dépenses et ses revenus

Faire quelques prévisions est aussi un facteur indispensable pour l’optimisation du cash-flow d’une entreprise. Pour ce faire, il est recommandé d’anticiper sur les charges et les recettes de la structure pendant une durée de 12 mois. Cette prévision doit faire l’objet d’un suivi chaque semaine. Ce travail permet essentiellement de mieux établir son budget financier.

Comment bien gérer les liquidités d’une entreprise ?

Après avoir augmenté le cash-flow d’une structure, il faut prévoir une bonne gestion de celle-ci. Pour ce faire, il faut intervenir :

Au niveau des délais de paiement 

Pour commencer, il faut garder l’équilibre entre les délais de paiement des factures fournisseurs et le délai proposé pour le paiement des factures clients. Dans ce cadre, il faut envisager deux techniques : l’assurance crédit et l’affacturage.

Au niveau des stocks 

Il faut ensuite agir sur les stocks. Il convient de remarquer qu’il s’agit d’un poste de la comptabilité qui requiert un investissement financier important. L’entreprise doit optimiser ses stocks, car plus ils sont importants et plus il est facile de satisfaire les commandes des clients. Toutefois, le niveau de stockage aussi a un coût.

Au niveau des crédits 

Toujours dans le but de bien gérer les liquidités de son entreprise, il faut aussi choisir les formes de crédit en fonction des besoins de la structure. Il est par ailleurs recommandé à cet effet de privilégier un crédit qui permet de préfinancer les stocks ou de procéder aux versements d’impôts anticipés.

Cette option offre l’avantage d’être moins coûteuses que les crédits à moyen et à long terme. En dernier ressort, la société doit veiller à garder l’équilibre qui existe entre l’utilisation de ses fonds propres et le recours aux crédits adéquats.

Au niveau de la stratégie commerciale 

Opter pour les bonnes stratégies de production et de marketing est aussi important dans le cadre d’une bonne gestion des liquidités d’une entreprise. Cette tâche permet notamment d’éviter les cas d’interruptions et les étapes intermédiaires inutiles qui peuvent s’avérer très coûteuses sur le plan financier. 

Conclusion

La bonne gestion financière prend en compte de nombreux critères. Le cash-flow intervient dans de nombreux aspects de la vie d’une entreprise. Le gestionnaire doit pouvoir mettre en place une stratégie adéquate pour maitriser ces flux de trésorerie disponible dans l’atteinte de ses objectifs. La mauvaise gestion du cash-flow fait planer un risque d’insolvabilité et de faillite à une société.  

Gagnez en productivité.
On se charge de votre administratif.
NOUS CONTACTER