Témoignage de Laure Florent, avocate et cliente de Officéo Pro
DEVENIR ASSISTANT ACCÈS CLIENT

Secrétariat juridique externalisé, témoignage de Laure, avocate

Laure est avocate au Barreau de Paris. Elle a prêté serment en 2006. Elle est titulaire du DEA de Droit privé de la Sorbonne. Collaboratrice entre 2006 et 2010, elle exerce désormais en cabinet individuel et traite des dossiers de responsabilité civile et d’indemnisation des préjudices corporels.

Officéo (O.) : Quelles sont vos impressions générales sur le service Officéo ?

Laure Florent (L.F.) : J’ai trouvé mon assistante très dynamique, très professionnelle. Je l’ai sentie détendue et motivée par sa mission.

O. : Avez-vous préparé la venue de votre assistante ? Racontez-moi le briefing de départ.

L.F. : J’ai simplement préparé une liste de tâches à accomplir. Elle a très bien pris les choses en main, rapidement. Brief de 4 minutes seulement ! Elle a demandé quelques renseignements complémentaires mais ils étaient tous à propos et ça lui a permis d’aller plus vite dans son travail.

O. : Quelles missions lui avez-vous confiées ? Pour quel résultat au bout de 3 heures ?

L.F. : J’avais 3 sujets en tête pour cette intervention :

  • classement,
  • établissements de certificats de non-pourvoi,
  • relance de factures.

Le travail de classement a été fait en profondeur: renouvellement des pochettes cassées, création de dossiers suspendus, répartition des dossiers trop épais. Objectif atteint, je pense qu’elle ne s’est jamais arrêtée, et qu’elle a donné son maximum.

O. : Finalement, en repensant à votre première prise de contact avec Officéo jusqu’à cette intervention, qu’est-ce qui vous a paru vraiment bien dans ce service ?

L.F. : Pouvoir se décharger de tâches administratives en payant une simple facture d’honoraires. De manière assez contradictoire, embaucher, même un stagiaire, crée un surplus d’administratif, ce qui s’avère rebutant. Dans le service Officéo, rien de tout ça, toute cette complexité est gommée.

Le résultat : le travail est fait en 3 heures et sans avoir besoin de formation ; ce qui n’est souvent pas le cas pour une jeune recrue. Elle s’est vite adaptée.

Également, je pense à la rapidité de mise en œuvre du service depuis mon premier appel : quelques jours seulement et Sonia mon assistante arrivait à mon cabinet.

Simplicité enfin : j’ai décrit la mission au téléphone et on m’a envoyé l’assistante qui collait par rapport à mon activité, c’est-à-dire une assistante juridique.

O. : Des choses à améliorer ?

L.F. : Non, franchement, rien, je ne vois pas pour l’instant.

O. : Envisagez-vous de continuer cette prestation ?

L.F. : La profession d’avocat entraîne tellement de tâches administratives, je n’hésiterai pas. C’est une question de calcul financier et de pas psychologique à franchir.

Si je devais faire appel à du secrétariat externalisé, je prendrais Officéo plutôt que d’embaucher. Prendre une secrétaire freelance serait une autre option mais là encore, il y a un recrutement à faire et une sorte d’engagement moral sur un volume d’heures. Avec Officéo, il y a une totale liberté.

O. : Recommanderiez-vous ce service à un confrère ? Si oui pour quelles raisons ?

L.F. : Bien sûr. Pour le professionnalisme, l’efficacité, la rapidité du service, et le tarif raisonnable.


Vous souhaitez bénéficier de ce service ?  Plus d’informations par ici.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que des cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de personnalisation et de reciblage publicitaire.


En savoir plus et paramétrer les cookies.

Nous avons bien reçu votre demande d’information.
Notre conseiller clientèle vous rappellera conformément à votre souhait.
Nous vous remercions de votre confiance !

L’équipe Officéo