ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
Une question ?
Cliquez-ici
Ou appelez-nous
01 49 70 98 63
(lun-ven / 9h-19h)
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63 (lun-ven / 9h-19h)phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

La meilleure période pour s’installer en libéral

profession libéralChaque année plusieurs professionnels de différents domaines décident de passer le cap de la profession libérale passant de salariés à chef d’entreprise. À côté, beaucoup d’autres hésitent de le faire et finissent par le reporter, car la tâche n’est pas toujours simple. Il y a plusieurs questions auxquelles il est important d’apporter des éléments de réponse. L’une des plus fréquentes est de connaître la période la plus adaptée pour débuter en tant que professionnel libéral.

J’ai besoin d’un assistant pour mes démarches

Profession libérale : qu’est-ce que c’est ?

La profession libérale désigne toutes les activités professionnelles exécutées par une personne seule sans contrôle d’une hiérarchie. Elle se dissocie donc du travail de salarié soumis à l’autorité d’un employeur. Le droit classifie les professions reconnues comme libérales. Sont donc du domaine libéral, les professions concernant les services intellectuels et conceptuels. Ceux industriels et commerciaux n’en font pas partie.

Les différents types de professions libérales

Il existe principalement deux catégories de professions libérales. Ce sont :

  • Les professions libérales règlementées ;
  • Les professions libérales non règlementées.

Les professions libérales règlementées

Ce sont des professions pour lesquelles la loi a pris des dispositions spécifiques en soumettant leur déontologie au contrôle de certaines institutions. Par exemple, l’ordre des médecins ou encore l’ordre des avocats sont chargés de contrôler les professions dans leur domaine respectif. 

Les professions libérales non règlementées 

Certaines professions libérales ne font pas l’objet d’une quelconque disposition particulière de loi. Elles peuvent certes nécessiter une autorisation avant exercice. Elles portent sur des professions à caractère intellectuel. Elles ne sont ni liées au commerce ni à l’industrie ni à l’agriculture et à l’artisanat. Ou si elles le sont, il ne s’agira que de prestation rémunérée en cas d’usufruit.

Qui peut s’installer en libéral ?

Tout le monde peut s’installer en libérale à condition que le droit ne s’y oppose pas d’une quelconque manière que ce soit. Les chômeurs peuvent décider d’exercer une activité libérale. Seulement la notion de travail libéral renvoie immédiatement vers ceux qui se mettent à leur propre compte après activité auparavant exercée sous l’autorité d’un employeur. Si vous êtes un agent du public, vous pouvez décider de quitter votre fonction pour vous installer en libéral. Les travailleurs du privé profitent également de cette possibilité. 

Pourquoi s’installer en libéral ? 

Les raisons varient selon les personnes concernées qui en expriment les vœux jusqu’à pouvoir le réaliser. Cependant, il est évident que l’exercice en libéral regorge de plusieurs avantages. L’indépendance dans la plupart des cas, motive ce choix. Les autres motivations sont :

  • Disposer de son temps et l’organiser à sa guise ;
  • Organiser le travail à sa guise sans avoir à tenir compte des exigences d’un patron ;
  • La variation de l’environnement de travail (plus de routine) ;
  • La diversité des expériences ;
  • La rémunération volontaire, etc.

Tous ces éléments sont des sources de motivation pour plus d’un professionnel désireux de s’installer en libéral. Mais, il y a tout un processus que vous devez respecter pour vous simplifier la tâche.


Vous avez d’autres questions ?

Consultez notre page dédiée à l’installation en libéral et les démarches associées, pour une gestion sereine de votre activité.


Il y a-t-il une période idéale pour s’installer en libéral ?

meilleure période installation en libéralOui et non ! Tout dépend de la personne qui s’engage et parfois aussi de son activité. Certaines activités peuvent avoir une période favorable pendant que d’autres peuvent être lancées à tout moment.

Dans la pratique, les mois de septembre et janvier sont prisés par les entrepreneurs qui désirent se lancer en libéral. Ces deux choix s’inscrivent dans des contextes bien précis. La rentrée scolaire débute en septembre et certains commencent simultanément leur activité libérale.

En revanche, le choix de janvier est bien plus stratégique. Ce mois constate une nouvelle année civile. Donc un nouveau départ fiscal. Lorsque vous décidez de débuter en janvier, vous n’aurez à gérer qu’un seul régime fiscal sur l’année.

La meilleure période pour s’installer en libéral est celle où vous êtes prêts. De toute évidence, ce qui est nécessaire est bien d’avoir les ressources nécessaires et la disponibilité pour le travail. Il faut savoir tout de même que le début nécessite un investissement total et commence par la réalisation des formalités administratives. 

Lancer son activité libérale pendant une grossesse : une bonne option ?

Être libéral n’est pas toujours facile quand il faut concilier vie personnelle et vie professionnelle. Quand vous avez une famille, les choses se compliquent davantage. Si vous êtes enceinte et que vous souhaitez lancer une activité libérale, l’idéal serait d’attendre la fin de la grossesse. Donnez-vous du repos une fois que bébé sera là afin de profiter des premiers mois avec lui. Il faut dire qu’il y a beaucoup de documents à remplir avant un lancement effectif en libéral. Vous aurez également à subir un stress grandissant chaque fois que vous franchissez une nouvelle étape. La période de la grossesse n’est pas certainement la meilleure période pour s’installer en libéral.

Remplaçant (e) : quelle est la meilleure période pour vous installer ?

Si vous désirez vous installer en tant que remplaçant (e), la période des vacances estivales est la plus adaptée. Vous obtiendrez facilement plusieurs remplacements pendant l’été, particulièrement si vous êtes infirmier (ère). Les assistances répétitives auprès de plusieurs remplacés vous permettront de faire la main très rapidement.

Installation en libéral : conseils pratiques pour réussir

Une liste de recommandations est à prendre en compte. En prenant la décision de vous installer en tant que professionnel libéral, vous recherchez sans doute une réussite. Dans ce cas, il est important de bien préparer votre lancement. Il est vrai que la prise de risques est inhérente à la création d’une entreprise. Toutefois, cela n’empêche pas de les minimiser. 

Étudier le marché

Cette étape évite l’improvisation et vous permettra de garantir, à un pourcentage élevé, votre réussite. Pour commencer, vous devez élaborer un dossier de votre activité, vos visions et vos objectifs. À ces éléments, il est important d’ajouter une étude de marché.  

Pour s’installer en libéral, le professionnel doit connaître le marché sur lequel il veut s’engager. L’étude de marché permettra alors d’appréhender l’environnement professionnel, la concurrence disponible, les opportunités disponibles, etc. Cela favorise l’étude de la faisabilité de votre projet et vous permet de bien ajuster les données économiques. Vous définirez ainsi les fonds dont vous avez besoin pour vous lancer sans encombre. Cette étude va également permettre de vérifier l’adéquation de votre décision de mener votre activité à l’environnement que vous avez choisi. 

Définir votre mode d’exercice

En libéral, vous avez le choix entre plusieurs modes d’exercice. Vous pouvez décider d’être collaborateur, remplaçant ou titulaire. Chaque mode présente des points forts et faibles dont la prise en compte vous aidera à mieux vous décider. 

Le mode d’exercice en remplacement est celui adopté par les professionnels qui désirent faire leurs premiers pas dans un domaine donné. Avec ce mode, vous remplacez simplement un libéral titulaire pendant un temps donné. Au-delà de 24 heures, un contrat de remplacement devra être établi. Vous profitez de vos heures de remplacement pour vous faire une idée précise des réalités du secteur dans lequel vous vous engagez. 

En collaboration, vous bénéficiez du local, du matériel et de la patientèle de la société que vous intégrez. Vous jouissez aussi d’une indépendance financière, administrative et comptable. Vous pouvez aussi en profiter pour développer votre patientèle tout en évoluant dans l’apprentissage de nouvelles méthodes 

En titulaire libéral, vous êtes le propriétaire de votre société ou activité libérale. Vous êtes libre de choisir la forme de votre activité. 

Déterminer votre lieu d’exercice

La zone dans laquelle vous allez vous installer va dépendre de vos considérations personnelles et des contraintes professionnelles du secteur. Si vous désirez profiter de certaines aides financières de la caisse d’assurance maladie de votre lieu d’installation, vous devez par exemple choisir de vous installer dans une zone très sous-dotée. Les zones sur-dotées sont difficilement accessibles ; les conditions sont strictes.

Anticiper les premières démarches administratives

Les premières démarches administratives peuvent être contraignantes. Il serait alors idéal de les lister et de les anticiper. Vous serez alors en mesure de regrouper les documents indispensables à chaque processus administratif pour gagner du temps dans leur accomplissement.

Dénicher le bon financement

S’installer en libéral demande un certain montant. Il faut prévoir l’acquisition de plusieurs équipements indispensables, l’achat ou la location d’un local professionnel ainsi que la gestion des premières assurances. Pour trouver le financement nécessaire à votre installation, vous pouvez compter sur les différentes aides proposées et qui accompagnent véritablement durant les premières années. 

L’État a mis en place plusieurs dispositifs publics pour accompagner la création de nouvelles entreprises. Ces dispositifs regroupent un grand ensemble constitué d’aides techniques, d’allègements fiscaux et d’exonérations de charge. L’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’entreprises) est l’une des aides les plus sollicitées. Passer en revue toutes les possibilités de financement vous permettra d’être bien aguerri dans votre entreprise future.

Choisir vos assurances

Exercer en libéral, c’est prendre des risques au quotidien. Vous avez alors besoin de certaines couvertures pour y faire face. La responsabilité civile obligatoire vous permet de couvrir les dommages que vous pourrez causer à un client ou à un tiers dans l’exercice de votre profession libérale. Pour protéger les mobiliers et les biens immobiliers de votre activité, une assurance tous risques peut être indispensable. 

Penser tout de suite au statut à adopter

La profession libérale regroupe un nombre important de statuts juridiques. Il peut s’agir d’une entreprise individuelle ou d’une société. Le choix de l’un de l’autre aura des impacts fiscaux et sociaux que vous devez gérer durant l’existence de votre activité. 

L’exercice libéral en tant que société comprend plusieurs statuts de société à savoir :

  • La société d’exercice libéral à forme anonyme (SELAFA) ;
  • La société d’exercice libéral à responsabilité limitée (SELARL) ;
  • La société civile de moyen (SCM) ;
  • La société par actions simplifiées (SAS) ; 
  • La société en participation (SEP) ;
  • La société civile professionnelle (SCP).

Comment nouer une bonne association ?

meilleure période installation en libéralLe choix de s’installer en libéral peut avoir pour option, l’association avec une autre personne propulsée par le même objectif. En effet, le statut d’associé est reconnu par la loi. Dès lors, vous pourrez vous lancer et être indépendant dans votre travail. Voici quelques bonnes astuces qui vous permettront d’établir une bonne association avec d’autres professionnels.

Étudier la personnalité du futur associé

L’association nécessite des qualités managériales telles que la flexibilité, la compréhension et la rigueur. Il est important de bien analyser vos préférences afin de cerner si elles compatissent à une collaboration. Ne vous y forcez pas si elle n’est pas faite pour vous. 

Rechercher des partenaires fiables

La recherche des partenaires réussit à mesure d’avoir un projet concret au préalable sur papier. Après, une sélection sera faite entre les professionnels plus jeunes avec une expérience avérée de la pratique et d’autres acteurs. L’exemple des collègues, les copains d’école, l’entourage immédiat, les associations professionnelles, etc. 

Mener des enquêtes

Ceci a pour but d’éviter les surprises désagréables. Un examen approfondi est donc nécessaire. Il mettra en évidence la comptabilité mutuelle, la faisabilité et la complémentarité.

Fixer les règles dès le départ 

L’union fait la force, mais une mauvaise union prédestine à une fin peu sûre. Deux associés doivent voir dans la même direction pour que leur entreprise tienne bon et évolue dans le temps. Certes, les volontés des associés peuvent différer de temps à autre, des malentendus pourraient subvenir. Mais ces situations ne doivent pas empêcher la bonne collaboration.  

Le moyen le plus sûr d’anticiper sur les conflits futurs est de fixer au départ les règles de la collaboration. Ces règles sont consignées dans les règlements et statuts du contrat d’association. Les voies possibles de recours en cas de litige sont prédites. Le document devra stipuler clairement :

  • L’aspect pratique de la collaboration ;
  • La répartition des charges et des tâches
  • Les accords financiers ;
  • Les exigences déontologiques ;
  • Les réunions des associés. 

Rechercher la clientèle

La disponibilité d’une clientèle constitue l’un des éléments propulseurs pour une réussite. L’étude de marché situe déjà une estimation de la clientèle et son intérêt. Il suffira d’agir sur ces facteurs, y ajouter de la publicité et la communication pour avoir une masse.

Lorsque vous décidez de vous installer en libéral, vous devez effectuer les démarches administratives à temps. Toutefois, il faudra vous assurer de choisir la bonne période pour vous lancer. Cela vous simplifiera la tâche à divers niveaux et particulièrement en matière fiscale.


Besoin de concentrer votre métier, sur vos patients plus prioritaires au cours de votre activité libérale ?  Pas le temps pour un ETP et vous avez besoin d’aide avant d’internaliser ? Et si vous déléguiez un peu, pour vous concentrer sur la fin ? Officéo se charge des moyens et vous reprenez en main votre cœur de métier.

Ça m’intéresse


Pour en savoir plus 

Comment préparer son installation en libéral :

Comment gérer sa comptabilité au quotidien : 

Comment gérer sa mobilité :


Gagnez en productivité.
On se charge de votre administratif.
NOUS CONTACTER