ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
Une question ?
Cliquez-ici
Ou appelez-nous
01 49 70 98 63
(lun-ven / 9h-19h)
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63 (lun-ven / 9h-19h)phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

Quels sont les investissements à prévoir pour s’installer en libéral ?

profession libéralS’installer en libéral, quelle que soit votre profession, ne s’improvise pas. Il est impératif de prendre du temps pour analyser la situation dans tous les détails avant de faire ses premiers pas. Les premiers mois sont généralement les plus contraignants.

Vous allez devoir prévoir un bon nombre d’investissements pour vous en sortir. Ils sont indispensables et ils vous permettent une installation sereine sans craindre les imprévus majeurs. Il vous sera important de cerner vos besoins fondamentaux.

J’ai besoin d’un assistant administratif et comptable

Le local professionnel

C’est l’un des postes d’investissement les plus importants. Le local professionnel doit être assez spacieux tout en étant en conformité avec votre activité professionnelle libérale. Mais en matière de local pour les professions libérales, vous avez différentes options exploitables.

Vous pouvez en effet décider d’acheter votre local professionnel. Dans ce cas, il faudra prévoir un investissement assez important pouvant couvrir cette dépense. N’oubliez pas que vous devez prendre en compte les frais d’agence si vous en contactez une. Pour réduire les dépenses, vous pouvez aussi louer votre local professionnel. Une caution est à prévoir ici. Les frais d’ouverture de lignes ou de contrats sont à prendre en compte. Les plus incontournables pour vos premiers jours sont le chauffage, l’eau, l’électricité, le téléphone, l’Internet, etc. 

Vous êtes en mesure de décider de vous installer dans une pépinière ou dans un centre d’affaires si votre activité libérale vous le permet. Dans ce cas, les dépenses sont considérablement réduites. Ces structures mettent souvent le nécessaire à disposition de leurs clients. Vous pouvez alors louer un bureau ou un espace de travail adapté à vos besoins. La plupart de ces locaux sont équipés, vous n’aurez pas besoin d’acheter le mobilier d’installation.

Les aménagements de votre local professionnel

Lorsque vous comptez acheter ou louer un local professionnel, il y a les dépenses relatives à son aménagement à prévoir. Dans la plupart des cas, il faut commencer par décorer les lieux. Les murs peuvent avoir besoin d’une meilleure solidification ainsi que les plafonds et les parquets. Plus encore, il faudra que la décoration s’adapte à l’image de votre activité libérale.

Le local doit jouir d’une organisation méticuleuse afin d’être présentable. Il mettra alors en évidence les valeurs de votre activité. L’agencement des meubles doit se faire selon les bonnes méthodes. Si vous comptez recruter du personnel, il faut prévoir dès le départ les espaces de travail pour chaque membre de l’équipe. Un coin de réflexion, un espace cuisine, un espace dédié à la méditation ou au repos et un espace de jeu peuvent être des aménagements incontournables. 

Vous devez penser à la bonne organisation de vos archives en aménageant un cadre dédié. De plus, prévoyez un dispositif de tri des papiers, des verres et des emballages plastiques. Il contribuera à la propreté de votre local professionnel.



Vous avez d’autres questions ?

Consultez notre page dédiée à l’installation en libéral et les démarches associées, pour une gestion sereine de votre activité.



L’achat du mobilier et du matériel professionnel

Investir dans l’achat de mobilier lors de votre installation en libéral est indispensable. Le budget à prévoir varie d’un professionnel à l’autre et d’une profession à l’autre. Mais tous les cas, vous allez avoir besoin d’un fauteuil de bureau assez confortable. Vous devez également installer deux fauteuils en face de votre bureau pour la réception de vos clients. Pour le rangement de vos documents professionnels, il vous faut un meuble de rangement. 

Êtes-vous un professionnel de la santé ? Vous devez investir dans l’achat d’une table d’examen. Les modèles les moins cher peuvent coûter entre 300 et 500 euros. Si vous recherchez par contre un modèle assez performant ou électrique pouvant être contrôlé, vous devez prévoir entre 2000 et 3000 euros. Le professionnel de la gynécologie aura besoin d’une table beaucoup plus sophistiquée et plus cher. Dans votre local professionnel, une salle d’attente devra être aménagée. Vous devez alors y installer plusieurs chaises ainsi qu’une table basse.

Quant au matériel professionnel, il varie selon le secteur dans lequel vous évoluez. Par exemple, un masseur-kinésithérapeute devra investir dans l’acquisition d’un paravent, d’un négatoscope, d’un appareil à ultrasons, d’un appareil d’électrothérapie, d’un pèse-personne et d’une lampe infrarouge par exemple. L’achat des équipements informations est à prévoir. Un ordinateur, un fax, un périphérique multifonction et un téléphone sont les plus incontournables. 

Vous devez investir dans l’acquisition d’un logiciel métier. Celui-ci servira principalement à la gestion de vos rendez-vous, au traitement des courriers et la prescription informatisée des actes. Votre outil doit être facile à prendre en main.

Le personnel d’entretien de votre local professionnel

Avez-vous acheté ou loué un local professionnel ? Celui-ci doit être entretenu régulièrement pour des raisons d’hygiène. Pour cela, vous avez besoin d’un personnel de nettoyage disponible et compétent. Il vous est possible de vous rapprocher des sociétés de nettoyage qui proposent des accompagnements sur mesure. Les tarifs mis en exergue peuvent être intéressants. Vous êtes au moins certain que vos locaux seront entretenus avec le plus grand soin. C’est un investissement qui en vaut la peine et qui est souvent indispensable lorsque vous voulez gagner du temps. Vous pouvez également constituer une équipe de nettoyage au sein même de votre entreprise, mais les frais pourront être plus importants.

Les assurances professionnelles

Le professionnel libéral qui désire s’installer a besoin de certaines assurances. Il y a principalement l’assurance responsabilité civile professionnelle. Celle-ci couvre les dommages que vous êtes susceptible de causer à un client ou un tiers dans l’exercice de votre activité. 

Il vous faut aussi une assurance multirisque. Cette dernière couvre vos équipements et vos locaux professionnels. Vos stocks et votre matériel sont aussi pris en compte. Ces éléments sont généralement couverts contre les incendies, les vols, les fuites d’eau et les intempéries. Les assureurs proposent généralement des packs adaptés aux besoins de chaque professionnel. Un architecte pourra par exemple dénicher un pack architecte avec de bonnes recherches. N’hésitez pas à faire le tour des comparateurs disponibles afin de prendre en compte plusieurs offres. 

Plusieurs autres assurances vous seront utiles dans votre activité libérale. Vous pouvez souscrire une assurance chômage privée grâce à laquelle vous recevrez un capital en cas d’arrêt définitif de votre activité. Une mutuelle professionnelle vous fait jouir d’une indemnité en cas de maladie. Vous pouvez souscrire une assurance arrêt de travail ; elle vous indemnise suite à l’arrêt de votre activité en raison d’une invalidité ou d’une maladie. Avec une assurance capital décès, vos ayants droit pourront recevoir un capital en cas de décès. Vous pouvez avoir besoin d’un contrat de prévoyance individuel.

Les frais bancaires

La gestion des entrées et des sorties d’argent demande une sérieuse organisation. En tant que professionnel libéral, vous devez impérativement vous doter d’un compte bancaire professionnel, entièrement séparé de votre compte personnel. Si vous vous rendez dans une banque traditionnelle, vous devez considérer les différents frais liés à un compte bancaire. Ils peuvent être importants d’une banque à l’autre. Il s’agit principalement des frais de tenue de compte, de virements locaux et à l’étranger, d’accès à la plateforme en ligne, de carte bancaire et de compte titres. Généralement, ces frais varient entre 20 et 30 euros par mois.

Pour réduire ces dépenses, vous pouvez toutefois vous rapprocher d’une banque en ligne. Les établissements financiers en ligne proposent des avantages très intéressants pour les particuliers et les professionnels. Ouvrir un compte bancaire professionnel dans une banque en ligne coûte moins cher. Le principal point de dépense est relatif aux cotisations de la carte bancaire. Toutefois, plusieurs établissements en ligne peuvent fournir des cartes entièrement gratuites. Vous bénéficiez d’un gain de temps considérable. Il ne vous sera plus nécessaire de vous rendre dans votre banque avant de bénéficier de l’accompagnement d’un professionnel. Vous gérez efficacement votre compte depuis votre smartphone ou tablette.

Les impôts et les cotisations

Les impôts à payer durant l’exercice de votre activité libérale vont dépendre du statut juridique sous lequel vous évoluez. Par exemple, si vous relevez de l’impôt sur le revenu et que vous êtes soumis au régime spécial BNC, un abattement de 34 % sera effectué sur le montant total de vos recettes brutes.

Si par contre, vous relevez de l’impôt sur le revenu et que vous êtes soumis à la déclaration contrôlée, votre bénéfice imposable est calculé en retranchant simplement vos dépenses réalisées de vos recettes. 

Le professionnel libéral soumis à l’impôt sur les sociétés voit l’imposition se réaliser directement sur les recettes de l’entreprise. L’administration fiscale peut déduire un taux réduit d’IS à 15 % sur vos premiers 38 120 euros de bénéfices. C’est un taux sous conditions. Elle peut également déduire un taux normal de 33.33 %. 

Le professionnel libéral se doit également de respecter certaines cotisations sociales. Elles forment aussi un poste de dépense non négligeable qu’il faut prévoir. Il y a par exemple les allocations familiales. Si votre revenu est inférieur à 44 576 euros, le taux applicable est de 00 %. Lorsqu’il est compris entre 44 576 et 56 734 euros, un taux progressif est appliqué et il oscille entre 0 et 3.10 %. Lorsque votre revenu est supérieur à 56 734 euros, le taux est de 3.10 %.

Les charges sociales maladie-maternité sont aussi un investissement à prévoir. Lorsque votre revenu professionnel est inférieur ou égal à 44 576 euros, le taux appliqué est compris entre 1.50 et 6.50 %. Par contre, lorsqu’il est supérieur à 44 576 euros, le taux est de 6.50 %.

Le véhicule professionnel de déplacement

Certaines professions libérales exigent un déplacement constant ; c’est par exemple le cas des infirmières. Vous devez vous rendre au domicile de vos patients plusieurs fois par semaine. Vous devez impérativement investir dans l’acquisition d’un véhicule professionnel. Vous pouvez effectuer un emprunt bancaire pour couvrir l’achat de votre engin. Dans ce cas, la banque vous demandera un apport personnel.

Vous pouvez opter pour le crédit-bail ou la location avec option d’achat. Il faudra alors prévoir des loyers mensuels à verser au propriétaire du véhicule. Par ailleurs, le crédit-bail n’impacte pas votre capacité à demander un emprunt. Il y a enfin la location de longue durée. Mais dans ce cas, vous devez également prévoir des loyers mensuels. Certaines sociétés de locations peuvent demander le versement d’une caution.

Le logiciel de comptabilité

Investir dans un logiciel de comptabilité lorsque vous désirez vous occuper personnellement de votre comptabilité vous offre de nombreux avantages. C’est avant tout un outil incontournable. Avec votre logiciel, vous réduisez les risques d’erreurs. Elles peuvent être coûteuses lorsqu’elles se répètent un peu trop. Vous automatisez les tâches les plus régulières dont la gestion de la TVA et l’envoi des factures. Ce logiciel vous confère une meilleure vision sur votre comptabilité. Les prises de décision seront plus faciles.

Il faut garder à l’esprit qu’un logiciel de comptabilité peut coûter en moyenne 280 ou 300 euros par an. Les outils les plus performants sont proposés à plus de 500 euros par an. Le choix de votre logiciel de comptabilité doit se faire suivant certains éléments clés, dont la taille de votre entreprise, votre secteur d’activité, le nombre d’utilisateurs accédant aux données et le niveau de protection des données.

Par contre, lorsque vous ne vous sentez pas en mesure de gérer votre comptabilité, vous devez demander l’accompagnement d’un expert-comptable. Vous serez alors en mesure de vous concentrer sur le cœur de votre métier, laissant la comptabilité à un professionnel. Celui-ci saura vous faire profiter de conseils sur mesure. Vous devez prévoir sa rémunération.

Les formations et les livres professionnels

Tout professionnel libéral a besoin d’une formation régulière pour être en conformité avec les nouvelles techniques relatives à son domaine d’activité. Elles vous permettront de proposer des services de qualité répondant aux exigences du moment. Les formations vous permettent d’acquérir de l’expérience et un peu plus de savoir-faire. Il faudrait alors prévoir cet investissement avant même le début de vos activités. L’acquisition de livres professionnels vous permet également d’accroitre vos connaissances et de les approfondir.

Le cas d’un rachat ou d’une reprise d’entreprise

Vous pouvez décider de reprendre une entreprise ou de la racheter à un propriétaire. Dans ce cas, vous devez prévoir un investissement conséquent pour racheter la patientèle. Toutefois, le prix de cette transaction est fixé par les deux parties. Vous obtenez la notoriété de la société et son ancienneté. Vous obtenez également la possibilité de commencer votre activité avec un agenda rempli. 

Dans le cas d’une reprise d’activité, vous pouvez négocier l’achat des outils et matériels de travail. S’ils sont accessibles, vous pouvez les acheter. Investir dans des accessoires neufs peut constituer une dépense trop importante. Mais avant de vous décider à effectuer cette opération, faites le tour des charges récurrentes de la société (loyers, électricité, chauffage, charges communes, etc.). 

Vous avez également la possibilité d’intégrer une société libérale en tant qu’associé. Vous devez alors prévoir le montant du droit d’intégration ainsi que celui des parts à acquérir dans l’entreprise. 

 



Officéo peut vous aider dans vos démarches administratives. Plus qu’une assistance administrative, Officéo vous propose une solution répondant à chacun de vos besoins, que ce soit lors de votre création d’entreprise ou tout au long de votre activité libérale. Libérez-vous des tâches administratives à faible valeur ajoutée, et concentrez-vous sur ce que vous faites de mieux : votre métier.

assistance administrative
Nous qualifions votre demande avec vous et vous présentons la personne adaptée à votre besoin.

assistance administrative
Votre assistant vient dans vos locaux ou travaille à distance pour vous.

assistance administrative
Vous payez uniquement le temps de travail effectif de votre assistant.

J’ai besoin d’une assistance dans mes démarches administratives



Pour en savoir plus 

Comment préparer son installation en libéral :

Comment gérer sa comptabilité au quotidien : 

Comment gérer sa mobilité :

 

Gagnez en productivité.
On se charge de votre administratif.
NOUS CONTACTER