ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
Une question ?
Cliquez-ici
Ou appelez-nous
01 49 70 98 63
(lun-ven / 9h-19h)
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63 (lun-ven / 9h-19h)phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

Bien choisir son mode d’exercice en libéral

profession libéralQuel mode d’exercice choisir ? C’est la question qui revient le plus souvent dans la tête de tout travailleur qui désire s’installer en libéral. La panoplie d’éléments qui entoure ce type d’option n’est pas favorable à la négligence ni à l’improvisation ou à l’impréparation. Mais ce n’est pas pour autant que l’exercice en libéral est rare dans nos sociétés. Au contraire, de nombreux professionnels optent de mieux en mieux pour cette alternative. L’essentiel est de maitriser les rouages adéquats pour que le choix du mode d’exercice en libéral soit effectué de manière réfléchie.

Commencer mes démarches avec un.e assistant.e

Exercer en libéral : quelles implications ?

Exercer en libéral, c’est choisir d’exercer de manière entièrement indépendante son métier. C’est-à-dire que le professionnel s’installe à son propre compte, mais en mettant en exergue ses aptitudes et qualifications reconnues de tout le monde. Cette méthode s’appuie sur le principe de compte personnel à responsabilité non partagée, mais ici il ne s’agit pas de la gestion d’une entreprise privée. Exercer en libéral est une alternative qui possède donc une portée généralisée.

Une profession libérale est alors une activité professionnelle qu’une personne exerce en toute indépendance sans un quelconque contrôle d’une hiérarchie. Le professionnel libéral n’est pas soumis à un employeur. Dans le domaine, deux principaux types de profession libérale sont à distinguer. Il s’agit des professions libérales réglementées et des professions libérales non réglementées.

Activités libérales règlementées

Les activités libérales règlementées concernent les avocats, les juristes, les professionnels de la médecine, etc. Si vous faites partie de cette catégorie, il est vivement recommandé de vous conformer aux normes de déontologies fixées par les organismes professionnels en charge de ces cas.

De ce fait, la première démarche qui s’impose au professionnel désirant s’installer à titre libéral règlementé est l’établissement d’une déclaration de création d’entreprises, un exemplaire du document de l’autorisation, le diplôme ou les qualifications dont il est titulaire. Tous ces documents sont à déposer au CFE (centre de formalité des entreprises).

Activités libérales non règlementées

Une activité libérale non règlementée est une activité menée loin du cadre commercial, artisanale ou industrielle ou encore, il s’agit du contraire de l’activité libérale règlementée. Ici, le professionnel est considéré comme un travailleur indépendant. Il n’est donc soumis à aucune déclaration ou dépôt de diplôme avant d’exercer légalement. Cependant, il peut arriver qu’une profession libérale non règlementée soit soumise à un droit d’existence ou à une déclaration d’exercice. C’est le cas des coachings sportifs.


Vous avez d’autres questions ?

Consultez notre page dédiée à l’installation en libéral et les démarches associées, pour une gestion sereine de votre activité.


Les différents modes d’exercice en libéral

mode exercice profession libéraleLorsque vous prenez l’initiative de vous installer en tant que professionnel libéral, vous devez prendre le soin de choisir votre mode d’exercice. C’est celui-ci qui déterminera la base de la bonne marche des activités de votre profession. Les modes d’exercice à titre remplaçant, collaborateur et titulaire sont les plus employés. Vous pouvez également décider de reprendre une activité libérale existante ou de vous associer à d’autres professionnels. Dans chacun de ces cas, il convient de les cerner davantage pour faire un choix des plus judicieux.

Exercice en libéral en tant que titulaire

Cette première option qui s’offre à vous lorsque vous vous engagez dans une profession libérale est le mode d’exercice en tant que titulaire. Généralement, il s’agit de créer son cabinet ou son agence de professionnel libérale. Cette option conditionne plus de responsabilités en ce sens que vous vous installez à titre personnel, et cela sur votre propre compte. C’est vous qui gérez la totalité des opérations qui entrent dans le cadre de votre société. Il ne s’agit pas d’une entreprise privée, mais la responsabilité qui vous incombe peut s’avérer colossale. C’est un mode d’exercice en libéral très exigeant en termes d’effort et de gestion.

Avant de vous lancer, vous devez prendre le temps d’effectuer une étude de marché. Celle-ci vous permettra d’analyser l’environnement concurrentiel dans lequel vous désirez vous installer. Grâce à l’étude de marché, vous définissez vos recettes, vos dépenses ainsi que l’ensemble de vos besoins financiers des trois premières années d’existence de votre activité. Vous devez ensuite rechercher les financements nécessaires pour le lancement de votre activité. À cette étape, vous devez parcourir les aides proposées par les organismes gouvernementaux. Il y a également à décider de votre lieu d’implantation, sans oublier votre immatriculation auprès d’un Ordre relatif à votre professionnel. Pour vous protéger, souscrire une assurance professionnelle est indispensable.

Avantages de la titularisation

Les avantages liés à la titularisation en exercice en libéral sont multiples. Tout d’abord, cette alternative permet au professionnel de jouir d’une liberté déconcertante dans ses mouvements et dans les décisions importantes. De plus, elle permet de choisir entre l’exercice en groupe ou la création d’une société.

Inconvénients de la titularisation

La titularisation en profession libérale impose plus de responsabilités. Vous êtes amené à gérer et à assumer toutes les charges relatives à votre activité. Ce mode d’exercice n’est pas vraiment l’idéal quand il faut offrir une continuité de soins. Vous n’êtes pas non plus en mesure d’assurer l’investissement dans du matériel coûteux, car vos capacités financières sont limitées. Tous ces aspects peuvent demander beaucoup de temps et d’énergie.

Exercice en libéral en tant que remplaçant

La plupart des personnes débutantes dans l’exercice en libéral choisissent le mode remplaçant. C’est une option moins exigeante que la première. Il s’agit de s’installer sur le compte d’un titulaire à titre de remplaçant et de vaquer à ses occupations sans aucune contrainte. Dans ce cas, le remplaçant utilise le matériel et le cadre choisi par le titulaire pour fonctionner. Ce n’est pas pour autant qu’ils sont liés l’un à l’autre. Un professionnel libéral remplaçant est tout aussi indépendant que son titulaire. 

Avec ce mode d’exercice, vous pouvez compléter votre formation pratique. Vous êtes libre de choisir les périodes d’exercice qui vous conviennent le mieux. Dans l’univers des médecins, le remplacement est accessible aux confrères et aux titulaires de la même qualification. Mais ils doivent être enregistrés comme prestataires de service ou inscrits à l’Ordre. Un étudiant en médecine peut également opter pour le mode de remplacement. 

Avantages du remplacement

Lorsque vous débutez dans un domaine, vous devez apprendre des anciens pour mieux évoluer. C’est dans cette optique que le mode d’exercice en libéral à titre de remplaçant trouve tout son sens. Le professionnel libéral remplaçant utilise le matériel de son titulaire et apprend beaucoup de lui. Ensuite, il fera face à moins d’exigence vis-à-vis de ses clients. Par ailleurs, le remplaçant peut assurer son rôle dans plusieurs cabinets à la fois.

Inconvénients du remplacement

Un professionnel libéral remplaçant est limité voire interdit de mettre en place sa propre patientèle. Vous êtes également obligé d’être très actif pour aider le titulaire au besoin. Enfin, il peut être sollicité à tout instant, même les jours non ouvrables.

Exercice en libéral en mode collaboratif

La collaboration présente des traits similaires au remplacement dans le cadre d’une activité libérale. En effet, le mode collaboratif ou coopératif consiste à s’installer dans un local déjà fonctionnel et sur le compte d’un collègue pour assurer son activité libérale. En collaborant, vous disposez tout de même de votre propre matériel si vous le désirez. De plus, vous avez l’opportunité de créer une patientèle pour vous-même. Vous pouvez avoir des feuilles de soins en votre nom. Si vous le désirez, vous pourrez faire mention de vos compétences sur la plaque professionnelle du titulaire. 

Ce mode d’exercice est très pratique dans la mesure où il vous permet de compléter votre formation. Vous acquérez de l’expérience au quotidien. Cependant, la collaboration est à établir à partir d’un contrat mettant en exergue les obligations de chaque partie ainsi que les conditions de rupture.

Avantages de la collaboration

L’avantage primaire de l’exercice en libéral sous forme de collaboration réside au niveau de la possibilité d’avoir un cadre déjà fonctionnel pour démarrer ses activités. Cette option s’adapte donc aux débutants ainsi qu’aux professionnels libéraux aguerris ne pouvant pas assurer la gestion d’un local. C’est une alternative qui permet à chaque collaborateur de disposer de son propre système fiscal, sa propre comptabilité et ses propres patients.

Inconvénients de la collaboration

Plusieurs inconvénients limitent les professionnels dans leur désir d’exercer une profession libérale en tant que collaborateur. Il s’agit tout d’abord de la contrainte selon laquelle il faut se conformer au mode de fonctionnement de la société en place. Le collaborateur est donc très limité dans ses besoins de changement ou dans ses visions. Ensuite, l’exercice en libéral en mode collaboratif est régi par une seule collaboration. Vous ne pouvez pas être collaborateur dans deux établissements différents. Enfin, le collaborateur doit partager ses recettes avec le reste de son équipe selon un pourcentage spécifique.

mode exercice profession libérale

Exercice en libéral en tant qu’associé

L’association est une option non négligeable quand vous désirez vous lancer en libéral. C’est un mode d’exercice qui s’applique uniquement avec les membres de profession de santé réglementées comme les infirmiers, les médecins, les chirurgiens et les masseurs-kinésithérapeutes. L’association est établie par un contrat écrit qui met en exergue l’organisation du travail en commun. Il fait mention des conditions d’utilisation des locaux, des remplacements, des horaires de consultation et la répartition des dépenses et frais, etc. toutefois, l’association peut exister que les parties mettent en commun leur patientèle. 

Avantages de l’association

Le principal avantage de l’association est le partage des risques financiers, des charges et des divers investissements. Ce mode d’exercice vous permet de jouir d’une continuité des soins tout en mutualisant les moyens. De plus, les horaires et les congés sont souples.

Inconvénients de l’association

Ce mode d’exercice est uniquement réservé aux professions réglementées.

Exercice en libéral par la reprise de société

La reprise d’un cabinet ou d’une société libérale est l’option idéale pour éviter les démarches d’installation assez complexes. Elle vous permet de disposer de tout le matériel nécessaire pour être immédiatement opérationnel. Vous avez également à disposition un personnel formé et disponible. Lorsque les négociations sont bien faites, vous pouvez profiter de la patientèle déjà disponible, du matériel informatique et médical. Toutefois, lorsque vous reprenez une société, vous reprenez également les contrats de travail en cours.

Avantages de la reprise

Ce mode d’exercice en libéral vous fait jouir des outils de travail, du personnel formé et la clientèle déjà disponibles. Il vous permet également d’obtenir aisément un prêt bancaire. 

Inconvénients de la reprise

Le temps de recherche du cabinet à reprendre peut être très important. De plus, les coûts peuvent être élevés. 

Avantages et inconvénient de l’exercice en libéral

Une profession libérale vous donne droit à un choix multiple matière de statut juridique. Entre la SI, la SARL ou la SELAS, le travailleur possède le privilège de souscrire à plusieurs statuts. Ce qui offre un avantage fiscal lorsqu’il s’agira de faire face aux exigences liées à l’impôt sur le revenu.

En vous offrant un large panel de choix de statut juridique, vous aurez la chance d’opter pour le meilleur qui soit. Vous n’êtes pas contraint de confronter votre statut aux critères de fonctionnement de vos activités. Il vous est totalement possible d’opter pour un exercice en groupe ou seul. Mais dans le cas où vous choisissez de fonctionner seul, vous êtes limités à l’EURL, à la SARL ou la société civile de moyens (SCM).

Outre l’aspect fiscal, en choisissant une activité libérale, les options disponibles en ce qui concerne le mode de fonctionnement sont variées. La possibilité de choisir entre être remplaçant, collaborateur ou titulaire est un atout dont le bon choix pourra booster vos affaires.

Cependant, l’exercice en libéral fait preuve de beaucoup de contraintes. En effet, cette option nécessite plus de dons de soi. S’il faut travailler en plein temps et jours fériés. Vous devez prendre le temps de vous préparer avant de vous aventurer dans une profession libérale.

En plus de ne pas bénéficier d’un arrêt maladie (sauf en cas d’assurance personnalisée), la profession libérale peut parfois causer de problème quand il s’agit de solliciter de l’apport de tierces personnes dans le règlement d’un souci particulier. Sauf si vous optez pour le travail en société.

Comment bien choisir son mode d’exercice en profession libérale ?

La multiplicité du mode d’exercice en libérale peut s’avérer désavantageux quand il s’agit de faire un choix, mais de la même manière, cela peut apparaitre comme un avantage à prendre en compte pour le professionnel. Pour bien choisir, le critère idéal doit se baser sur vos besoins en termes de gestion de vos activités. Pour ce faire, vous devez peser les inconvénients et les avantages du mode collaboratif, du remplacement, de la titularisation, etc. Cela permettra de déterminer vos envies et vos aspirations sur le long terme. Après une comparaison des atouts et des limites de chaque mode, trouver celui approprié à votre exercice deviendra un jeu d’enfant.

Prenez également en compte votre niveau d’expérience dans l’exercice de votre profession. Considérez aussi votre acceptation du risque en matière d’investissements et de rémunérations principalement. Faites le point sur votre entourage professionnel afin de savoir si vous pouvez envisager un exercice à plusieurs.

Quel est le milieu idéal pour exercer une activité libérale ?

La situation géographique importe considérablement dans le cadre de l’implantation d’une entreprise libérale. Il faut pouvoir déterminer la zone qui correspond le mieux au type d’action que vous souhaitez mener dans le cadre de votre entreprise. En campagne, aux centres-ville ou dans une ruelle, chaque zone détient son lot de particularité.

En ville

Lorsque vous décidez de baser votre profession libérale en ville, les avantages se situent au niveau de la disponibilité du matériel et des accessoires nécessaires à vos actions quotidiennes. Vous pourrez vous approvisionner en éléments manquant de la manière la plus aisée qui soit.

En campagne

Exercer son activité libérale en campagne peut favoriser le professionnel à divers niveaux. C’est une option idéale pour échapper à la concurrence que connaissent les milieux urbains. En campagnes, vous aurez plus de chance de constituer une patientèle bien ciblée et de bénéficier d’une rentabilité conséquente. La campagne est plus adaptée aux professionnels de la santé. Cependant, en exerçant dans un milieu rural, il faudra faire face à de longue distance pour obtenir de l’aide ou pour s’approvisionner en ingrédients manquants.

Est-il possible pour un professionnel libéral d’exercer en mode autoentreprise ?

Tout professionnel qui désire s’installer dans une profession libérale est tout à fait libre de le faire avec une auto entreprise. Cependant, il doit faire partir de la catégorie des professions libérales non règlementées. Également, plusieurs démarches administratives sont à mener dans cette optique. 

En clair, il lui faudra procéder au remplissage de la déclaration d’auto entrepreneur sur internet. Ensuite, il faudra également effectuer des actions dans le but d’obtenir un numéro SIRET pour son auto entreprise. Le choix du régime est également une démarche non négligeable.

Le statut de professionnel libéral convient à toutes les personnes qui souhaitent jouir d’une parfaite autonomie dans l’exercice de leurs professions. Les avantages sont multiples, mais le choix du mode d’exercice, de l’emplacement, du lieu d’exercice et du statut juridique est les bases d’une bonne installation de profession libérale. N’hésitez pas à mettre nos conseils en pratique pour faire un bon choix.

astuces pour organiser un déplacement professionnel


Besoin de concentrer votre métier, sur vos patients plus prioritaires au cours de votre activité libérale ?  Pas le temps pour un ETP et vous avez besoin d’aide avant d’internaliser ? Et si vous déléguiez un peu, pour vous concentrer sur la fin ? Officéo se charge des moyens et vous reprenez en main votre cœur de métier.

Ça m’intéresse


Pour en savoir plus 

Comment préparer son installation en libéral :

Comment gérer sa comptabilité au quotidien : 

Comment gérer sa mobilité :


Gagnez en productivité.
On se charge de votre administratif.
NOUS CONTACTER