S'installer comme psychologue libéral | Officéo
ASSISTANT FREELANCE ACCÈS CLIENT

Installation de votre activité de psychologue libéral

vos démarches administratives, pas à pas

psychologue libéralPsychologue libéral est une voie qui vous intéresse. Souhaitant porter votre carrière professionnelle vers de nouveaux horizons, vous ne voyez pour l’instant que des démarches administratives sans fin ? Officéo vous accompagne vers une place dans le monde du médical libéral réussie. Sans complications, uniquement des solutions.

 

Quelles études pour devenir psychologue libéral ?

La loi 1985-772 du 25 juillet 1985 réserve l’usage professionnel du titre de psychologue aux personnes titulaires de certains diplômes. Parmi les diplômes de psychologues les pour reconnus se trouvent :

  • Master 2 (ancien DESS) à l’issue d’un cursus universitaire complet en psychologie (Licence et Master).
  • Diplôme de Psychologue du Travail du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM).
  • Diplôme de Psychologue d’une Université Catholique (Lille, Lyon, Toulouse, Ouest, Rennes) ou l’Institut Catholique de Paris.
  • Reconnaissance avec un diplôme étranger équivalent.

Vous êtes tenu d’enregistrer votre titre ADELI de la Préfecture du département de votre résidence professionnelle. La liste est mise à la disposition du publique et respecte la loi 2002-303 du 4 mars 2002. Une fois les diplômes obtenus, accompagné de l’expérience professionnelle appropriée, votre installation en libéral devient possible.

Comment s’installer à son compte de psychologue libéral ?

Les démarches pour s’installer en libéral diffèrent d’une recherche d’emploi classique. Les choses sont à envisager progressivement car le lancement d’une activité prend du temps. S’inscrire à un réseau et mettre en route le bouche à oreille se compte plutôt en années qu’en mois. L’idée de se lancer à 100 % dès le départ est peu conseillée.

Il est en effet assez délicat de vivre exclusivement de l’activité en libéral en tant que psychologue. Une fois le statut de votre activité crée, vos tarifs fixés et votre routine administrative mise en place, vous pouvez exclusivement vous concentrer sur votre cœur de métier. Ainsi, plutôt que de vous apprendre votre métier, Officéo vous accompagne sur tout le reste !

Quels conseils pour s’installer en toute sécurité ?

Jouer l’alliance plutôt que de faire cavalier seul

Les autre psychologues peuvent apparaître de premier abord comme étant des concurrents. Surtout dans les zones surdotées. Il est très tentant de lancer son cabinet seul pour éviter de constituer sa propre patientèle. Connaître une zone dans laquelle l’installation est prévue est loin de suffire. Le bouche à oreille, même s’il est parfois efficace, met du temps à vraiment porter ses fruits.

Aller à la rencontre de confrères ou consœurs est donc essentiel pour nouer des liens professionnels de qualité. Ceci vaut surtout pour les premiers instants de l’activité, alors que tout est à faire. Les psychologues déjà installés sont tout autant de collègues qui peuvent renvoyer des patients quand leurs compétences sont incomplètes ou leurs disponibilités limitées.

Aller à la rencontre de médecins traitants est aussi une bonne pratique. Tout comme avec les autres professionnels de la santé(sophrologues, hypnothérapeutes, kinésithérapeutes…), chaque branche peut avoir à un moment besoin d’un futur renfort de votre part. Profitez donc de ces possibilités dès le début.

Miser sur la rigueur

La rigueur administrative : vous n’y échapperez pas, alors autant en faire une alliée dès le début ! De très bons psychologues peuvent avoir des lacunes en comptabilité et se trouver perdus à chaque fin de mois. Gérer les demandes administratives, faire des prévisionnels sur les taxes ne s’apprennent pas sur le tas.

Au risque de vous faire perdre de l’argent, ou de passer à côté d’une activité rémunérée à sa juste valeur, négliger la comptabilité et l’administration est une mauvaise idée. Alors, pensez-y au plus tôt !

Être actif

Une activité met un peu de temps à se faire connaître. D’un domaine à l’autre, cela va de quelques mois à plusieurs années. En tant que futur psychologue libéral, votre activité peut en effet mettre jusqu’à 5 ans pour arriver à vraiment se faire un nom. Alors, comment faire pour raccourcir un tant soit peu ce délai qui paraît bien trop long ?

  • Même quand l’agenda est vide, se rendre au cabinet ;
  • Quand l’annuaire paraît immense, aller quand même s’enregistrer ;
  • Si vous êtes entouré de confrères mieux armés, contactez-les quand même.

S’investir dans votre activité de psychologue libéral permet de mieux appréhender votre métier. Ce temps libre entre des patients, pourquoi ne pas le consacrer à votre comptabilité ? Ou en profiter pour faire vivre son réseau professionnel ? Qui vous dit qu’un patient ne va pas vous contacter au dernier moment ?

Choisir le bon statut

Vous pensez que le statut d’auto-entrepreneur est le choix le plus évident ? Bien sûr, il permet certaines facilités au début de votre activité. Pourtant, si vous avez des lacunes en comptabilité, préparez-vous à une rémunération minimale une fois toutes les charges de fonctionnement payées.

En effet, le matériel alloué à son activité professionnelle est à payer directement quand vous décidez d’être auto-entrepreneur. À réfléchir donc si vous vous lancez à plein temps ou non. Se lancer pas à pas avec une autre activité de salarié à côté est par exemple une bonne association avec le statut d’auto-entrepreneur.

Pour pérenniser une activité en libéral intégral, le statut de l’entreprise au régime réel permet quant à lui de payer moins d’impôts et de taxes. Certaines aides sont également possibles même quand le cabinet est plein. Encore une fois, faites le bon choix selon votre situation et vos objectifs.

Continuer à se former

S’installer en libéral est pour beaucoup la concrétisation de nombreuses années d’expériences. La nouvelle liberté. Les nouveaux patients. La nouvelle activité. Est-ce pour autant qu’il faut ralentir la cadence et se reposer sur ses lauriers ? Au contraire. À cette nouvelle aventure, de nouveaux défis arrivent.

Les thérapeutes qui réussissent en libéral sont ceux qui continuent à apprendre tout au long de leur carrière. Devenir un meilleur professionnel de santé en général est une bonne approche, sinon un objectif à avoir en tête.

Être plus actif et impliqué dans son quotidien est en effet la clé. Vos consultations ne seront que plus appréciées de votre patientèle si vous vous gagnez de chaque expérience et vous formez régulièrement.

Psychologue libéral ou auto-entrepreneur ?

Comme mentionné plus haut, au lancement de votre activité de psychologue, choisir un statut de micro-entrepreneur est idéal si vous avez une activité de salarié complémentaire. Environ 70 % des psychologues choisissent dans un premier temps cette voie. Ce statut d’auto-entrepreneur pour un psychologue implique plusieurs choses.

Dans un premier temps, seuls sont concernés les libéraux dont le CA annuel est inférieur à 70 000 €. Également, ce statut rend possible l’exercice d’une activité salariale en parallèle pour mieux faire face aux difficultés souvent associées avec un statut de freelance.


… ça fait beaucoup d’un coup n’est-ce pas ?

Officéo vous aide pour vous installer en libéral, mais également tout au long de votre carrière. Un surcroît d’activité, des déplacements qui se multiplient, une comptabilité à gérer et des déclarations à vérifier : faites de l’administration une alliée, et non une ennemie de votre activité. Prenez le temps de vous concentrer uniquement sur votre métier.

Vos confrères nous ont aussi sollicité pour les services suivants :

Quelles démarches avant l’installation ?

psychologue libéralEn vous installant en libéral, vous devez vous déclarer au plus tard dans les huit jours suivant le début d’exercice de votre activité. L’administration à notifier est le Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Cette démarche administrative est pourtant loin d’être la seule. Revenons que le parcours à suivre. Les recommandations suivantes sont à considérer au regard de votre situation professionnelle personnelle. Officéo se tient à votre disposition pour toute assistance administrative appropriée.

Critères à prendre en compte avant votre installation

Sans pour autant prendre le temps d’établir une étude de marché complète, quelques enquêtes pour interroger les collègues ou recenser le nombre de psychologues dans les environs peut vous aider. Les pages jaunes et internet sont de bonnes sources pour calculer les nombre d’habitants pour le nombre de psychologues à disposition. Concernant la localisation de votre futur cabinet de libéral, penchez-vous par exemple sur d’autres critères. L’absence de psychologues maîtrisant une technique qui est la votre peut être un atout à votre avantage.

Les aides possibles

Dans un premier temps, l’intégration dans un cabinet déjà existant peut aider à entamer votre conversion en psychologue libéral. Intervenir en tant que collaborateur libéral est une possibilité considérée dans la profession.
Le réseau avec des professionnels de la santé (médecins, ostéopathes, orthophonistes, etc.) peut activer un bouche à oreilles entre contacts du corps médical.

Parmi les possibilité administratives d’aide financière, l’ACCRE est accessible si vous avez entre 18 et 25 ans, êtes bénéficiaire du RSA ou reconnue comme personne handicapée. L’AGA (Association de Gestion Agrée), l’ARAPL (, le Pôle Emploi et la CCI donnent accès à des formations permettant de gérer votre installation en libéral.

Organisation de la profession

La représentation et la défense de vos intérêts de la profession de psychologue est assurée par une administration. Il s’agit du Groupement Syndical des praticiens de la psychologie, psychothérapie, psychanalyse (PSYG). L’adresse de ce secrétariat est situé au 3, rue du Grand-Marché, 78 300 POISSY. Vous pouvez le contacter par téléphone au 01 30 74 44 18, au courriel psy-g@wanadoo.fr ou via le site psy-g.com.

Quel lieu de travail pour exercer ?

Local réservé à l’usage professionnel

Vous pouvez exercer en toute tranquillité et différencier votre lieu de travail de votre lieu de vie. L’inconvénient est le coût. Bien entendu, il vous est plus onéreux d’avoir un local à part. La charge locative, les frais d’électricité et d’eau sont à prendre en compte. Vous pouvez choisir de vous associer avec un autre professionnel installé comme libéral pour baisser les charges.

Local mixte

Généralement plus grand, un local mixte où vous aménagez une surface dédiée à votre travail chez vous réduit les frais. Toutefois, en étant continuellement sur votre lieu de travail, le professionnel risque d’empiéter sur le privé.

L’aménagement du local

Au début, avec un patient de temps en temps, les grosses dépenses apparaissent superfétatoires. Quand le travail chez soi n’est pas optimal, la location est une bonne alternative. Il est fréquent de sous-louer un bureau à un collègue du corps médical dans un cabinet, ou confrère psychologue. Pour une base  de quelques heures par semaines, vous évitez les frais d’un local complet qui resterait vide la plupart du temps le temps que votre clientèle se constitue.

Comment fixer ses tarifs de psychologue libéral ?

Beaucoup fixent dans un premier temps leurs tarifs par rapports aux prix des collègues. Pourtant, est-ce là tout pour correctement facturer ses services ?

Critères pour fixer ses tarifs

Mettre en place une fourchette tarifaire vous permet de savoir comment facturer au mieux. Le but est de prendre en compte les différences sociales. Le statut étudiant est un bon exemple. L’adaptation est cohérente sur les critères suivants :

  • Revenus honoraires des patients ;
  • Prix des collègues du secteur (clause de non-concurrence) ;
  • Expérience et qualifications ;
  • Mise en place d’un taris compétitif et concurrentiel ;
  • Tarif moyen étudié en fonction du secteur ;
  • Tarif pour des prestations antérieures ;
  • Alignement sur les tarifs de la structure dans laquelle vous êtes installé.

Quelles sont les cotisations à prendre en compte ?

Une fois inscrit auprès de l’URSSAF au lancement de votre activité, les démarches continuent. L’URSSAF se charge de notifier aux autres organes administratifs de votre installation. Cette inscription est obligatoire. L’immatriculation est faite dans l’idéal avant 8 jours depuis le début de votre exercice en libéral.

Ainsi selon le statut de votre activité et votre régime, une cotisation (avec TVA ou non) est à régler à l’URSSAF en guise de charge sociale. De manière mensuelle ou trimestrielle, cette cotisation vous assure des prestations sociales normalement réglées par l’employeur quand vous êtes salarié.

Sécurité sociale

Si votre activité libérale reste secondaire, vous payez selon vos revenus. Il faut pour cela effectuer un nombre d’heures salariées précis. Les revenus de votre activité de salarié doivent être supérieurs à ceux de votre activité libérale.

Taxe professionnelle

Selon votre surface professionnelle, votre chiffre d’affaires, votre ville, cette taxe varie. Vous pouvez vous renseigne auprès du Centre des Impôts dont vous dépendez.


photo de temoignage clientTémoignage de Philippe Sulzer, médecin et client Officéo

O. : Qu’avez-vous particulièrement apprécié dans notre service ?

P.S. : Le gain de temps. Un médecin doit avant tout s’occuper de ses patients ! Mon assistante m’a fait gagner un temps fou. De plus, j’ai apprécié le fait de ne pas m’occuper des contingences RH inhérente à un recrutement, ce qui aurait été également chronophage.

O. : Recommanderiez-vous Officéo à d’autres médecins ?

P.S. : J’aimerais même envoyer un signal à tous mes confrères qui perdent un temps précieux dans des tâches administratives. Songez réellement à déléguer ces dernières à des personnes qui sont formées à cela et qui les effectueront avec une grande efficacité !

-> Lire la suite du témoignage <-


Laissez-nous vous installer …


Nous qualifions votre demande avec vous et vous présentons la personne adaptée à votre besoin.


Votre assistant vient dans vos locaux ou travaille à distance pour vous.


Vous payez uniquement le temps de travail effectif de votre assistant.

Plus qu’une assistance administrative tout au long de la création de votre activité de psychologue libéral, Officéo vous propose une solution répondant à chacun de vos besoins tout au long de la vie de votre activité professionnelle. Libérez-vous des tâches administratives à faible valeur ajoutée, comme la facturation, et concentrez-vous sur ce que vous faites de mieux : votre métier.

ça m’intéresse

Pour toutes vos questions, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire dédié, ou en téléphonant au 01 49 70 98 63. Nous sommes joignables du lundi au vendredi, de 9h à 19h sans interruption.

Nous avons bien reçu votre demande d’information.
Notre conseiller clientèle vous rappellera conformément à votre souhait.
Nous vous remercions de votre confiance !

L’équipe Officéo

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez que des cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de personnalisation et de reciblage publicitaire.


En savoir plus et paramétrer les cookies.

Nous avons bien reçu votre demande d’information.
Notre conseiller clientèle vous rappellera conformément à votre souhait.
Nous vous remercions de votre confiance !

L’équipe Officéo