ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
On vous rappelle
01 49 70 98 63
(lun-ven / 9h-19h)
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63 (lun-ven / 9h-19h)phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

OUVRIR RESTAURANT ASSOCIATIF : démarches, financement, etc.

Vous souhaitez dynamiser votre quartier, favoriser l’insertion sociale ou porter votre projet associatif plus loin ? Le restaurant associatif est la voie que vous souhaitez emprunter. Alors, par où commencer ? Comment créer un restaurant associatif ? Quel budget prévoir et quels revenus sont possibles ? Quelles sont les normes et réglementations à respecter ? Officéo vous dit tout sur le création d’un restaurant solidaire.

Comment fonctionne un restaurant associatif ?

Un restaurant associatif est un restaurant sans but lucratif. Les prix sont dont réduits pour favoriser la mixité sociale. La nourriture est bien entendue au cœur du projet. Toutefois, ce n’est pas l’unique but de ce type d’établissement. Géré par des bénévoles, ce lieu se veut être un espace de rencontres et d’échanges autour d’un projet de restauration. Ce projet peut être fait en participant en cuisine aux côtés d’un chef, dans le service ou dans la gestion du lieu; Les restaurants de ce genre peuvent accueillir des événements associatifs et culturels, des expositions, ou encore des conférences.

Exemple de restaurants associatifs

Il est difficile de présenter une structure-type. Chaque établissement s’engage dans la promotion d’une association ou d’un réseau spécifique.
À Paris, vous pouvez trouver :

Dans toute la France, plusieurs réseaux permettent de faire un lien avec les restaurants associatifs :

  • Les réseaux d’AMAP (Ile-de-France) ;
  • Les réseaux Les Petites Cantines (Lyon, Lille, Strasbourg, Annecy, Oullins, Metz, Paris.

Pour trouver des exemples dans votre région, ville ou rue, la carte interactive de Cap ou Pas Cap est une ressource fiable. Vous trouverez un autre exemple de restaurant associatif, proposé en milieu hospitalier dans ce projet publié par Frank DROGOUL.

    Comment créer un restaurant associatif ?

    Si vous envisagez de créer une association régie par la loi de 1901, il faut d’abord déclarer l’association à la préfecture. Ensuite, des règles d’hygiène doivent être respectées. Le lieu prévu pour le restaurant associatif doit les respecter. La préfecture indique l’ensemble des règle et vous informe si les bénévoles doivent suivre une formation. Notez qu’une formation est obligatoire pour le personnel des restaurants.


    Besoin d’un coup de pouce pour vos démarches administratives auprès de la préfecture ? Il vous faut rassembler beaucoup de documents, et vous êtes un peu perdu ? Le projet est déjà lancé, et vous avez besoin d’assistance administrative et comptable ponctuelle ? Pour tous ces besoins, et bien plus, Officéo est là pour vous.

    Ca m’intéresse !


    Le budget à prévoir pour monter un restaurant associatif

    Les principales dépenses à prévoir son celles couramment associées à la gestion d’un restaurant classique. À savoir les fournisseurs d’électricité, d’eau, de gaz, mais aussi la logistique, et les produits commercialisés. Dans le budget, comptez aussi le bail ou le loyer du restaurant. Les charges courantes et les dépenses liées aux bénévoles sont également à considérer (paniers-repas, remboursement des titres de transports, etc). Pour résumer, voici les principales sources de financement à prévoir :

    • Le local, et son aménagement : pour le dépôt de garantie, le premier mois de loyer, les frais de notaires et autres, comptez 3 000€ ;
    • La trésorerie lors du lancement du restaurant associatif : elle doit être suffisante pour financer le stock (10 000€) et la trésorerie (entre 10 000€ et 15 000€).
    • L’équipement du restaurant : les meubles, la décoration, la vaisselle, les machines, l’ameublement peut vite chiffrer à 15 000€ voire 20 000€.

    Les normes et réglementations à respecter pour ouvrir un restaurant associatif

    La réglementation peut être plus ou moins contraignante si votre restaurant est ouvert ou fermé. Comprenez par là que si votre restaurant est ouvert au grand public pour réservé à des adhérents d’association, la réglementation diffère.

    Restaurant associatif : la législation

    Espace ouvert au public

    Une licence de restauration ou de débit de boisson est obligatoire. L’espace doit respecter les obligations relatives aux exploitations de débits de boissons. Rappelons ces obligations :

    • Le restaurant doit afficher la liste des boissons et des prix ;
    • La protection des mineurs doit être garantie ;
    • L’hygiène et la salubrité sont respectés ;
    • Les licences sont appropriées. Pour une licence 2 et 3, des boissons fermentées non distillées et des boissons jusqu’à 3° d’alcool peuvent être vendues. Les vins de liqueurs, apéritifs à base de vins, liqueurs de fruits à moins de 18° d’alcool sont aussi autorisés.
    • Une formation de permis d’exploiter a été suivie ;
    • Le restaurant associatif fait respecter l’interdiction de fumer dans les établissements accueillant du public.

    Établissement réservé aux adhérents

    Si votre association ouvre un restaurant solidaire uniquement pour ses membres, elle est dispensée de démarches. Une condition toutefois est à respecter. L’ouverture du restaurant ne doit pas être faite pour réaliser des bénéfices. Les boissons disponibles ne doivent pas contenir beaucoup d’alcool. Les classifications des licences 2 et 3 font foi.

    Si ces conditions ne sont pas remplies, l’association est considérée comme pratiquant une activité commerciale. Ainsi, une licence de débit de boisson est obligatoire.

    Restaurant associatif : les déclarations

    Si le restaurant associatif perçoit des revenus grâce à la vente de boisson, des déclarations sont à remplir. Ceci concerne les boissons alcoolisées et non-alcoolisées. Les déclarations sont les suivantes :

    • Les revenus tirés de l’activité de vente de boisson est une part prépondérante des recettes de l’association ;
    • Les revenus liés à la vente de boisson sont accessoires, mais le seuil dépasse 61 634€.

    La déclaration de la TVA est à prendre en compte pour certains restaurants associatifs. D’une manière générale, les ventes réalisées dans les cafés et restaurants sont, selon chaque cas, soumises à des taux particuliers. Le taux peut-être de 5,5% ou 10% selon le produit vendu. Le restaurant associatif doit veiller aux déclarations qui le concernent auprès du comptable de l’association pour procéder aux règlements qui le concernent. En effet, chaque situation est différente, et la nature non-lucrative d’un restaurant associatif fait l’objet d’un traitement spécifique lors des comptes et déclaration.

    Libérez-vous des tâches administratives, Officéo vient à la rescousse !

    Besoin d’anticiper l’organisation d’événements associatifs ? Face à un gros projet, vous avez besoin de faire le point avec les autres membres ? Ces articles peuvent vous intéresser :

    Pour créer un café associatif, Avec Officéo, vous pourrez par exemple recevoir un coup de main sur :

    • La comptabilité et trésorerie ;
    • La rédaction et le suivi de documents destinés aux membres ou administrations externes ;
    • Les bilans comptables lors des exercices de clôture ;
    • Le règlement des factures fournisseurs, la gestion des devis, les relances de paiement ;
    • La réception des appels, la gestion des plannings, le suivi du courrier ou la gestion de votre base contact mail

    Et bien plus encore ! Pour toute question, n’hésitez pas à nous appeler au 01 49 70 98 63. Pas le temps pour un coup de fil ? Cliquez sur « NOUS CONTACTER« , nous vous rappelons selon vos disponibilités.

    Gagnez en productivité.
    On se charge de votre administratif.
    NOUS CONTACTER