ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
On vous rappelle
Ou appelez-nous
01 49 70 98 63
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

Comment créer un bar associatif ?

Vous souhaitez concrétiser votre engagement associatif en montant un bar afin de participer à la cohésion sociale de votre ville ? Vous ne savez pas par où commencer, ni quelles démarches effectuées ? Officéo répond à vos interrogations.

Lancement d’un bar associatif

ouvrir un café

Un bar associatif est un lieu tenu par une association loi 1901. Son objectif premier n’est donc pas lucratif mais social. Si l’ambiance bistrot peut y être recréée, un bar associatif est avant tout un lieu de vie et de partage. Il créé du lien social et participe à la vie associative d’une ville. Aller boire un verre, ou un jus de fruit, tout en préservant le contact humain est une belle initiative permise par ce type de lieu.

Trouver le lieu adéquat

Afin d’aménager un véritable lieu de rencontre il est conseillé d’acquérir un endroit relativement grand. Si vous ne disposez pas d’un réseau assez étendu et que le bouche-à-oreille n’a pas porté ses fruits, les petites annonces regorgent d’endroits atypiques et abordables.

Les mairies et agglomérations peuvent également mettre à disposition un espace associatif ou des permanences. Il est possible d’adresser votre demande au marie, président au conseil général, du conseil régional ou au préfet.

Si un particulier offre un espace pour un prêt, un bar associatif peut s’y installer. Une caution ou une souscription à une assurance peuvent être demandées de la part du propriétaire. Ce dernier peut à tout moment en exiger sa restitution, avec un délai de préavis.

Lorsque l’endroit adéquat est trouvé, il ne vous reste plus qu’à créer un lieu convivial !

Monter une équipe

Comme pour tout projet, s’entourer d’un bonne équipe est essentielle pour mener à bien l’ouverture de votre bar associatif.

Avoir une grande équipe oui, mais aux profils variés, c’est encore mieux, notamment si vous êtes amener à travailler à distance. Choisir des personnes aux compétences et qualités différentes, c’est profiter des forces de chacune d’entre elles. Vous connaissez quelqu’un travaillant dans le marketing, dans la comptabilité ou dans le design ? Ses atouts vous seront utiles !

Se former

Suivre une formation n’est pas requis pour l’ouverture d’un bar associatif. Cependant, pour élaborer un projet associatif cohérent, il est important d’aller voir ce qui a déjà été fait. Partir à la rencontre des personnes qui ont ouvert un bar ou un café associatif est l’occasion de poser de questions et d’être conseillé. De ce fait, prendre son temps et ne pas se précipiter est primordial.

Une formation relative à la vie associative existe : il s’agit du certificat de formation à la gestion associative (CFGA). Ce certificat a pour but de préparer un bénévole ou salarié à la gestion d’une association. Le Réseau des cafés culturels associatifs organise des formations thématiques sur la gestion de lieu associatif.

Même si cela n’est pas obligatoire, une étude de marché et la constitution d’un business plan peuvent être un atout pour que votre projet ait toutes les chances de réussir et de perdurer.

Faire connaître le projet

Une bonne communication est capitale pour faire parler de son projet. En plus du bouche-à-oreille parmi des acteurs associatifs, il ne faut pas hésiter à en parler à vos proches.

Aujourd’hui, les technologies de communication permettent de plus grandes opportunités et la possibilité de toucher davantage de personnes. Les réseaux sociaux sont un coup de pouce dans la promotion de l’ouverture de votre structure associative. Demandez aux bénévoles de l’association de relayer votre message sur leur compte personnel, sur le blog etc.

Les affiches sont toujours une bonne idée et un vecteur de communication. Vous avez un designer, un artiste parmi votre équipe ou vos proches ? N’hésitez pas à lui demander de l’aide pour la confection de cette affiche.

La réglementation liée au bar associatif

Bar associatif ouvert au public

Une association peut créer un bar sans autorisation préalable lorsque le gérant décide de ne pas y servir de boissons alcoolisées.

Dans le cas contraire, un bar associatif ouvert à tous doit obtenir une licence de restauration ou de débit de boisson, au même titre qu’une brasserie. Cette licence instaure à l’exploitant des obligations relatives à ce débit de boissons :

  • la protection des mineurs ;
  • l’affichage de la liste des boissons et des prix ;
  • l’interdiction de fumer ;
  • des dispositions relatives à l’éclairage de sécurité, l’évacuation des personnes ainsi que l’hygiène alimentaire et la salubrité.

Bar associatif réservé aux adhérents

Lorsque d’un bar associatif n’est ouvert qu’aux membres de l’association, le gérant n’a pas l’obligation de posséder une licence de restauration ou un débit de boissons. Cependant cela est possible sous certaines conditions :

  • le bar associatif est à but non lucratif ;
  • la vente d’alcool se limite aux boissons appartenant aux groupes 1 et 3 de la classification officielle des boissons (boissons sans alcool, vins doux naturels, bières, liqueur etc.)

Bar associatif ouvert à l’occasion d’un événement associatif

Afin qu’un bar associatif puisse ouvrir ses portes, ou créer une buvette temporaire, à l’occasion d’un événement associatif, le gérant doit prévenir 15 jours à l’avance le maire de la commune et obtenir son autorisation. Si l’association la reçoit la vente de boissons alcooliques de catégories 4 ou 5 est prohibée.

A savoir : L’ouverture d’un bar associatif ne possède pas de démarches obligatoires relatives à l’administration fiscale. Néanmoins certaines recettes peuvent être considérées comme lucratives. Si cela est le cas, ces rentrées d’argent doivent être déclarées :

  • Dans le cas où revenus aliment la majorité du budget du bar ;
  • Si les recettes vont au-delà des 72 000€.

Le budget de votre bar associatif

Quel budget prévoir pour ouvrir un bar associatif ?

Il est très difficile de créer un bar associatif sans un financement. Ce dernier néanmoins ne suffit pas pour ouvrir votre établissement car les banques exigent un apport personnel de 25% à 50%. Sans apport, l’ouverture de votre bar peut vite devenir une chimère !

Ouvrir votre bar engage différents coûts, il faudra prévoir un budget pour :

  • Le local et les travaux d’aménagement à faire dans le local (prévoir entre 30 000 et 80 000 €) ;
  • Le budget et la trésorerie de départ (la fourchette va de 10 000 à 15 000 €) ;
  • Les dépenses pour les équipements et les mobiliers dans le bar (entre 10 000 et 30 000 € pour les meubles, décorations, les machines, la vaisselle, …etc.) ;
  • Le salaire des premiers employés (comptez entre 5000 et 10 000 €).

Gérer le budget

Avant l’ouverture du bar, il est important de prévoir toutes les sources de financement pour faire vivre le bar de l’association. Le bar associatif génère des recettes sur les boissons mais il doit trouver d’autres rentrées d’argent.

Proposer de la petite restauration, type cantine avec des salades et des sandwich, peut être une solution. L’association peut, par exemple, organiser des rendez-vous ponctuels ou réguliers comme un brunch ou des soirées.. Certains lieux associatifs offrent également leur espace à de jeunes artistes pour un vernissage.

Des subventions publiques existent. La Maison des Associations possèdent un siège social et peuvent vous épauler dans les différentes aides dont vous disposer. Cet organisme accompagne les associations. L‘organisation d’événements de vie associative peuvent aider à maintenir un certain équilibre financier.

Obtenir un financement

Outre les donations et les dons, il est possible pour une association d’obtenir une subvention publique. Les associations déclarées et immatriculées au répertoire Sirene doivent effectuer les formalités en ligne pour obtenir une aide publique. Néanmoins l’organisme doit être affilé à l’une des entités suivantes :

  • le Centre national pour le développement du sport ;
  • le Fonds de développement de la vie associative ;
  • le Soutien aux associations agréées jeunes et éducation populaire ;
  • le Partenariat association pour la protection de l’environnement.

Il est tout à fait possible d’effectuer sa demande de subvention par courrier en remplissant le formulaire Cerfa n°12156*05.

Pour ouvrir un bar, une association peut également avoir recours au financement participatif. De nombreuses plateformes existent comme KissKissBank.

Un modèle de plan de financement pour l’ouverture d’un bar associatif

plan de financement pour ouvrir un bar associatif


Et comment ça marche concrètement ?


Nous qualifions votre demande avec vous et vous présentons la personne adaptée à votre besoin.


Votre assistant vient dans vos locaux ou travaille à distance pour vous.


Vous payez uniquement le temps de travail effectif de votre assistant.

Une solution sans engagement où vous ne payez que ce que vous consommez !


Les avantages d’un(e) assistant(e) Officéo

expertise assistance administrative

Expertise

Nous sélectionnons, pour vous, les meilleurs profils d’assistants
Des assistants immédiatement opérationnels, qui connaissent votre métier.

assistance administrative

Flexibilité

Aucun frais caché
Une solution ultra flexible et 100% à la carte
Vous ne payez que les heures travaillées

assistance administrative expert

Choisis pour vous

Des assistants disponibles sous 48H selon votre besoin
Un réseau de plus de 6000 intervenants partout en France
Une équipe et des outils performants afin de répondre parfaitement à votre besoin.

solution sans embauche

Sans embauche

Aucun recrutement
Aucune formalité administrative.


Pour l’ouverture d’un café associatif vous pourrez recevoir un coup de main de la part d’Officéo sur :

  • La comptabilité et trésorerie ;
  • La rédaction et le suivi de documents destinés aux membres ou administrations externes ;
  • Les bilans comptables lors des exercices de clôture ;
  • Le règlement des factures fournisseurs, la gestion des devis, les relances de paiement ;
  • La réception des appels, la gestion des plannings, le suivi du courrier ou la gestion de votre base contact mail …

Et bien plus encore !

En plus de pouvoir vous soulager des démarches administratives en association, Officéo vous aide à gérer une association :


Questions fréquentes

  • 🔎 Comment déclarer les recettes du bar associatif ?

    Certains revenus provenant de l’activité de votre bar associatif peuvent être imposés. Il convient de contacter votre centre d’impôt afin de connaître les revenus concernés.

  • 🎯 Comment fonctionne un bar associatif ?

    Comme n’importe quel bar, une bonne logistique est essentielle. Cependant un bar associatif a pour intérêt de contribuer à l’action sociale et participer à la vie associative de la ville. En fonction de l’accessibilité de votre bar associatif, le fonctionnement peut-être légèrement différent.

  • ❓ Quel est le règlement intérieur d’un bar associatif ?

    Si votre bar associatif est seulement ouvert aux adhérents, un règlement intérieur peut être mis en place concernant la cotisation, les droits et l’exclusion des membres. Des règles concernant une Assemblée Générale peuvent également être créées.

  • 💡 Quelle licence pour un bar associatif ?

    Une association peut créer un bar sans licence si le gérant décide de ne pas service de boissons alcoolisées. Sinon, un bar associatif ouvert à tous doit détenir une licence de restauration ou de débit de boissons qui instaure à l’exploitant les obligations liées à ce débit de boissons. Dans le cas où le bar associatif n’est ouvert qu’aux membres de l’association, la licence n’est pas obligatoire.

Gagnez en productivité.
On se charge de votre administratif.
NOUS CONTACTER