▷ Aide à la fiscalité de votre association - La solution Officéo
ASSISTANT FREELANCE ACCÈS CLIENT

La fiscalité applicable aux associations

Gérer efficacement ses déclarations fiscales, sans embaucher ? C’est possible !

 

L’environnement fiscal des associations les soumet à une imposition qui leur est propre. En principe, les associations ne sont pas astreintes aux mêmes impôts commerciaux d’une structure à l’autre. Des applications de charges sont également différentes selon leur statut. Par ailleurs, certaines ressources et financements échappent au impôts imputables aux associations. Pour clarifier le contexte fiscal dans lequel évolue votre association, Officéo vous prête main forte et vient vous assister dans vos déclarations administratives.

Etablissement administratif

Le statut fiscal des associations

Les associations sont, dans un premier temps, toutes des organismes à but non-lucratif. Une association entièrement lucrative n’est pas reconnue juridiquement. Les conséquences fiscales sont complexes lors des exercices. Détaillons les conditions d’imposition en fonction des statuts d’une association.

Les critères de taxation aux impôts commerciaux

Lorsqu’une association propose une activité lucrative, celle dernière devient assujettie aux impôts commerciaux. La fiscalité d’une association permet parfois de bénéficier d’une franchise d’impôts quand l’activité reste accessoire, et non principale. La franchise permet une éxonération aux impôts commerciaux que sont la TVA, la CET et l’IS.

Les effets du caractère non-lucratif de l’association

Une association est dite « non lucrative » lorsque trois conditions essentielles sont remplies.

  1. L’organisation de l’association est désintéressée.
  2. Les conditions d’exercice de l’activité répondent à un but non-lucratif.
  3. L’association n’entre pas en concurrence avec des société lucratives.

En termes de fiscalité, une association devient imposable lorsque les activités lucratives deviennent prépondérantes (plus de 62 200€ de recettes annuelles) ou encore si la rémunération des membres dirigeants dépassent un plafond donné.

Notez qu’il arrive que des associations se transforment en société. Prenez exemple sur la FNAC. Deux cas sont possibles pour un tel changement : une société coopérative ou un GIE (Groupement d’Intérêt Economique). Les autres demandent une dissolution de l’association préalable.

Les franchises imposées aux associations

La TVA

Les cas d’imposition d’une association à la TVA sont multiples. Une association gérée par des bénévoles et n’entrant pas en concurrence avec des entreprises est exonérée de TVA.

Par ailleurs, des acitivités sont aussi éxonérées de TVA. Les services à caractère sportif, éducatif, culturel ou social rendus par une association à ses membres le sont. Egalement, si les recettes de 6 manifestations de soutien ou bienfaisance sont organisées au cours de l’année, l’association ne doit pas de TVA.

Le régime fiscal des associations est complexe. Une mauvaise compréhension peut entrainer de lourdes conséquences. N’hésitez pas à vous faire assister par des spécialistes : Offcéo pour aide pour gérer la fiscalité de votre association au 01 49 70 98 63.

La CET (Contribution Economique Territoriale)

Les activités lucratives soumettent les associations à la CET. Ancienne taxe professionnelle sur les équipements et biens mobiliers (TP), la CET comporte la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) et la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises). Cette contribution économique est la même que pour les sociétés. Sont soumises à la CET :

  • Les associations à la gestion intéréssée ;
  • Une recette des activités lucratives dépassant 63 059 € ;
  • Les associations dont l’activité est en concurrence avec des entreprises lucratives.

Une gestion d’association est désintéressée lorsqu’elle est effectuée à titre bénévole. Sous certaines conditions, l’association peut rémunérer ses dirigeants. L’association ne doit également procéder à aucune distribution de bénéfices pour être considérée comme désintéressée.

Enfin, l’appréciation de la concurrence est décidée selon les entreprises ou instances lucratives effectuant la même activité que l’association et dans le même secteur. Son examinés les criètes suivants :

  • Produit/service proposé
  • Public bénéficiaire 
  • Prix appliqués
  • Opérations publicitaires déployées.

Vous souhaitez mieux gérer les encaissements dans le champ d’application de la TVA, CET et les éxonérations ? La reconnaissance des situations pour lesquelles l’assujettissement est préférable est encore floue ? Officéo vous apporte les réponses à ces questions, et bien d’autres encore au 01 49 70 98 63.

La taxe sur les salaires des membres d’association

Principe

L’administration fiscale impose un barème sur les salaires et abattements concernant les membres d’associations. L’abattement sur la base égal à 20 835€ s’applique pour les salaires versés 2019.

Articulation avec la TVA

Attention toutefois au moment de l’exercice fiscal : une association pour être soumise à un impôt sur les salaires de certains membres rémunérés seulement. Dans le cas par exemple d’une association soumise à une TVA sur 40% de ses activités, elle doit déterminer le pourcentage d’heures de travail nécessaire pour réaliser cette activité.

Le calcul de l’abattement est un exercice face auquel vous n’êtes pas prêt ? Le CITS est un sigle qui vous est inconnu ? Pour mieux connaître les champs d’application de la TVA sur votre association, Officéo répond à vos questions. Vous pouvez nous les poser via le chat, par fomulaire de contact ou au 01 49 70 98 63.

L’impôt sur les sociétés

L’IS (Impôt sur les Sociétés) est attribuée à une association dès qu’elle exerce une activité lucrative, et ce, sur l’ensemble des bénéfices. Lors des exercices fiscaux ouverts, le taux de droit commun de l’IS est de 28%. Ce pourcentage varie selon les bénéfices générés par l’activité lucrative.

 

Sur les revenus du patrimoine

En cas d’éxonération à l’IS, la fiscalité d’une association impose le versement d’un impôt sur les revenus de son pa

trimoine. A titre d’exemple, les revenus fonciers et d’exploitation sont imposées à 24%.

Sur l’activité de l’association (sectorisation, filiation etc.)

Des exceptions existent à cet IS décrit. Une fondation reconnue d’utilité publique ou dont les statuts ne prévoient pas la consommation des dons en capital sont éxonérés d’impôt sur les revenus patrimoniaux.

Pour mieux comprendre l’éxonération des membres salariés assujettis à la TVA et les choix fiscaux à opérer, Officéo vous accompagne. Nous sommes joignables tous les jours de la semaine, de 9h à 19h pour via notre Cliquez sur « NOUS CONTACTER » ci-dessous.

En qualité de trésorier d’association, ces articles peuvent vous intéresser :

Plus qu’un accompagnement lors des exercices fiscaux de votre association, nos assistants peuvent vous venir en aide concernant les moments clés de votre vie associative :

Les services administratifs Officéo

Nous avons bien reçu votre demande d’information.
Notre conseiller clientèle vous rappellera conformément à votre souhait.
Nous vous remercions de votre confiance !

L’équipe Officéo

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que des cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de personnalisation et de reciblage publicitaire.


En savoir plus et paramétrer les cookies.

Nous avons bien reçu votre demande d’information.
Notre conseiller clientèle vous rappellera conformément à votre souhait.
Nous vous remercions de votre confiance !

L’équipe Officéo