ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
On vous rappelle
01 49 70 98 63
(lun-ven / 9h-19h)
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63 (lun-ven / 9h-19h)phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

Les réflexes à adopter quand la trésorerie vire au rouge

L’état de la trésorerie de l’entreprise est un indicateur de performance de celle-ci. Toutes les décisions sont prises pour maintenir les comptes à flot ou améliorer la trésorerie. Malheureusement, malgré bien des efforts, le pire peut se produire. Votre trésorerie peut virer au rouge. Il faut alors vite réagir. Quelles sont les actions à mener pour limiter les dégâts ?

Porter davantage attention au besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement (BFR) est une ressource que doit créer l’entreprise pour couvrir le besoin issu du décalage entre les entrées et les sorties d’argent.

Quand le BFR est positif, il traduit un besoin. Lorsqu’il est négatif, c’est plutôt une ressource.

L’idéal en temps de crise est de baisser autant que possible le BFR pour obtenir une trésorerie nette. Il faut ainsi minimiser les créances clients. Cela constitue une rentrée d’argent dans la caisse.

De plus, vous devez diminuer votre stock. Ces actions permettent de jouir d’un certain équilibre financier.

Renflouer les caisses au maximum

Pour permettre des rentrées d’argent, récupérez au plus tôt les dus de vos clients. Il est primordial que vous respectiez les délais fixés.

Cependant, vous pouvez mener des négociations pour aboutir à un paiement avant échéance. Appuyez-vous sur votre relation client pour trouver un terrain d’entente afin de faire entrer des liquidités dans vos comptes.

Faites des relances clients à ceux qui vous doivent de l’argent. Optez donc pour des relances téléphoniques.

Si vous n’avez pas gain de cause, usez de tous les moyens légaux pour vous faire payer. Des indemnités de retard sont applicables quand le délai est dépassé.

Toutefois, en dehors des créances clients, l’entreprise doit privilégier toutes les factures d’acompte et tous les paiements à la livraison. Engagez-vous dans des prestations pour lesquelles vous avez plus à gagner. 

Réduire son stock

Le stock est un paramètre d’équilibrage qui agit grandement sur le BFR. En effet, plus le stock est important, plus les besoins d’exploitations le sont. Il faut penser à les réduire pour disposer d’une trésorerie équilibrée.

Pour y arriver, une étude et une réorganisation sont nécessaires. Tenter donc une relance des fournisseurs.

Identifiez dans un premier temps le stock suffisant pour continuer vos activités. Autrement dit, répertoriez toutes les ressources qui permettront à la production de fonctionner sans connaître un coup d’arrêt.

Puis, réajustez le système par rapport à votre situation actuelle pour une gestion quotidienne.

Le surplus de marchandises et de matières premières peut-être vendu. Séparez-vous de tout ce qui ne peut pas être rentabilisé pour l’amélioration de la trésorerie.

Passez à une gestion des stocks automatisée. Faites recours à des outils d’alerte pour ne pas dépasser un certain seuil.

Limiter les dépenses et chercher du financement

C’est une clé importante pour gérer et maintenir sa trésorerie dans la bonne direction. Il existe des charges permanentes inhérentes au fonctionnement de l’entreprise. Ce sont principalement les salaires, le loyer pour le local, les factures et les taxes.

Vous devez les prioriser. Réduisez les dépenses que vous jugez superflues après analyse. Cela permet de faire des économies sur les charges variables.

Chercher de nouveaux actionnaires ou des apports de capitaux est une solution pour sauver la trésorerie. À défaut, vous pouvez demander de l’aide à une structure bancaire. Les possibilités qu’offre une banque pour un prêt sont :

  • Facilité de caisse ou Avance de trésorerie : limitation à quelques jours dans le mois ;
  • Escompte commercial : mettre en la possession de la banque des effets de commerce ;
  • Financement Daily : laisser à la banque ses droits de créances en lien avec les collectivités publiques ;
  • Affacturage : sous-traiter la gestion des créances à un établissement de crédit spécialisé.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les informations saisies sur ce formulaire vous permettent de laisser des commentaires. Conformément au RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression de ces données. Pour l’exercer, vous pouvez envoyer un e-mail à l’adresse suivante : contact@officeo.fr