ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
Une question ?
Cliquez-ici
Ou appelez-nous
01 49 70 98 63
(lun-ven / 9h-19h)
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63 (lun-ven / 9h-19h)phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

Comment financer son projet pour devenir secrétaire indépendant(e) ?

avantages et inconvénients de l'externalisationAu cours d’un parcours professionnel, les chemins peuvent être nombreux pour arriver vers l’indépendance. D’un statut de salarié à indépendant, ou après des études dédiées, dans tous les cas, le financement est un aspect incontournable pour une activité indépendante déployée dans les meilleurs conditions.

J’ai besoin d’assistance administrative

 

État des lieux des formations pour être secrétaire indépendante

Le mode d’organisation du travail de secrétaire indépendante n’implique aucune formation initiale spécifique. Une formation en secrétariat est bien entendu nécessaire pour attester d’un travail de qualité.

Des organismes de formation spécialisés en matière informatique, gestion de banque de données, communication par téléphone proposent des cursus personnalisés.

Certains organismes ont conçu des formations adressées aux futures secrétaires à domicile ou centre de téléservices. C’est le cas par exemple des AFPA.

De la même manière, les chambres de métiers proposent des formations continues. Une fois le projet professionnel ciblé, ils déploient une solution d’accompagnement appropriée. A la Cité des Métiers ou auprès de Pôle Emploi et dans les chambres de commerce pour suivre des stages de perfectionnement est aussi une possibilité.

Concernant les compétences rédactionnelles, la certification Voltaire est reconnue pour des aptitudes d’écriture en français attendues dans le cadre d’un exercice professionnel.

Plus adepte des formations en ligne, les organismes de formation complémentaires reconnues comme les Mooc, PCIE sont également acceptables. Voyez par exemple :

Les formations pour secrétaires indépendantes

Il existe de nombreuses formations diplômantes, certifiantes ou qualifiantes à effectuer pendant ou en dehors du temps de travail. En présentiel comme à distance, l’alternance ou la VAE sont des voies possibles. Les financements se font auprès des organismes collecteurs. Ces derniers peuvent dans certains cas prendre en charge la rémunération ou l’indemnisation pendant la formation.

Les indépendants cotisant auprès des Fonds Interprofessionnel de Formation des Professions Libérales (FIF-PL) et financé par la Contribution de la Formation Professionnelle (CFP) ont un montant proportionnel au chiffre d’affaires déclaré. La base est calculée à hauteur de 0,2%. Une fois par an, l’URSSAF communique via une attestation le montant de ce droit à la formation.

Ce droit à la formation dépend du Code APE et du Fonds d’Assurance à la Formation (FAF). Le droit à la formation est compris entre 500 € et 1 250 € en fonction le code APE. Les professionnels libéraux ont un plafond fixé à 750 €. Parmi les formations prises en charge dans le secteur du secrétariat se trouvent les suivantes :

  • 14 activités dans le secteur « cadre de vie » ;
  • 8 activités dans le secteur « juridique » ;
  • 105 activités dans le secteur « technique » ;
  • 12 activités dans le secteur « santé ».

Pour connaître son droit à la formation :

  1. Se connecter au site du FIF-PL muni(e) de son code APE ;
  2. Consulter les conditions d’application et faire sa demande ;
  3. Attendre l’accord de financement (environ 2 mois) ;
  4. Obtenir le remboursement (3 à 4 mois).

La préparation du projet professionnel

Quelle que soit la situation de départ initiale, le plus important est de se faire confiance et de croire en son projet. Les réunions d’information de la CCI sont d’une utilisé précieuse pour ceux qui peuvent se projeter sur le moyen terme. Les sites d’aides aux créateurs d’entreprise comme l’APCE donnent des conseils avisés et des solutions d’accompagnement appropriés. En cas de besoin, les solutions de financements par micro-crédits, aides départementales ou prêts bancaires sont toujours une aide supplémentaire non négligeable.

Démission, ARE et création ou reprise d’entreprise

Depuis le 1er novembre 2019, les salariés ayant travaillé en continu pendant 5 ans peuvent bénéficier des Allocations de Retour à l’Emploi (ARE). Ceci est débloqué suite à une démission dans la perspective de création ou de reprise d’entreprise. Suite à une liquidation judiciaire, un entrepreneur peut bénéficier d’une indemnisation de 800 € mensuelle pendant 6 mois. Il s’agit de l’Allocation des Travailleurs Indépendants.

Enfin, pour les salariés qui ont travaillé pendant 6 mois au cours des 24 derniers mois avant la demande peuvent bénéficier des allocations chômage d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE).

Démarches pour trouver un financement suite à une démission

Avant de démissionner d’un poste de secrétaire pour passer en indépendante, certaines étapes sont à respecter.

  1. Entrer en relation avec l’APEC, le Cap Emploi ou FONGECIF. Le projet n’est pas recevable pour pouvoir bénéficier d’allocation chômage sans cette démarche.
  2. La Commission régionale doit valider le projet. Les Commission Paritaires Interprofessionnelles Régionales sont les interlocuteurs concernés. L’étude du projet est effectuée pour s’assurer de la maturité face aux financements possibles. L’ADIE peut être à cette occasion sollicitée pour appuyer le financement de la formation.
  3. Suite à la démission, il faut alors s’inscrire en tant que demandeur d’emploi au moins 6 mois après la validation du projet professionnel. Après cette demande, l’allocation chômage devient légitime. En cas de dépassement de ce délai, la demande est invalidée et il faut renouveler le dossier auprès de la commission régionale.

Être travailleur indépendant et percevoir des allocations

Comme énoncé plus haut, lorsqu’une activité indépendante est justifiée depuis au moins deux ans et a fait l’objet d’une liquidation judiciaire, une allocation est possible. Toutefois, les travailleurs indépendants qui arrêtent purement et simplement leur activité ne sont pas concernés par cette allocation.

Il faut pouvoir justifier sur les deux dernières années qui précèdent la liquidation judiciaire des revenus au moins égaux à 10 000 € annuels en France. Ce montant est de 7 500 € à Mayotte.

Dans le cas d’un cumul d’activité professionnelle de salarié ou indépendant, en cours d’indemnisation, il est possible de cumuler pendant au moins trois mois les revenus et l’allocation concernée.

Les financements possibles pour devenir assistante indépendante

Afin de lancer une activité dans le secrétariat indépendant, les statuts d’indépendants sont effectués. Le propos qui va suivre assume que ces démarches administratives concernant les statuts et démarches juridiques ont été assimilées, sinon effectuées. La question du financement complémentaire et parallèle à l’activité est ici prise en compte.

Financements de l’état

Les possibilités de financement de l’état sont : le financement NACRE, l’ADIE, PCE, le capital Pôle Emploi, ou France Active. Ils sont très volontiers utiliser pour lancer une activité sereinement, mais les fonds prennent du temps à être débloqués. Bien souvent, ils sont à associer avec des prêts bancaires personnels.

En effet, pour ceux qui souhaitent passer par la Chambre de Commerce (CCI) pour accompagner un projet permettant d’obtenir un prêt NACRE, un prêt bancaire peut être débloqué en complément. Le cas échant, ou en supplément, certaines subventions et primes départementales permettent de compléter les investissements dans le capital de la société nouvellement créé.

Financements personnels

Dans certaines situations, les économies personnelles, une fois rassemblée, peuvent tout à fait supporter une formation et/ou reconversion dans le secrétariat indépendant. Si lors d’une activité de salarié il a été possible de mettre de côté des fonds, la banque est alors plus à-même d’octroyer des sommes supplémentaires au vu de la bonne gestion et de l’avance prise sur la question des financements. À ne pas négliger si le projet professionnel nécessite une installation conséquente (achat de matériels, mobilier de bureau, logiciels, location de bureaux, etc.).

Ainsi, un prêt bancaire sur fonds d’économies personnelles, associé à un prêt NACRE permet de soutenir les formalités de création d’entreprise et la trésorerie pour le lancement de l’activité. Les plus pressés considèrent le prêt à la consommation, plus rapidement disponible et parfois aux taux avantageux.


Officéo, comment ça marche ?


Nous qualifions votre demande avec vous et vous présentons la personne adaptée à votre besoin.


Votre assistant vient dans vos locaux ou travaille à distance pour vous.


Vous payez uniquement le temps de travail effectif de votre assistant.

En savoir plus

Besoin d’aide pour trouver une secrétaire indépendante qui correspond à vos besoins ? Officéo répond à vos questions et vous fait bénéficier d’une solution d’externalisation administrative flexible, experte, et à la mise en œuvre rapide. Nous sommes joignables à votre convenance du lundi au vendredi de 9h à 19h au 01 49 70 98 63.

4.2/5 - (4 votes)
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les informations saisies sur ce formulaire vous permettent de laisser des commentaires. Conformément au RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression de ces données. Pour l’exercer, vous pouvez envoyer un e-mail à l’adresse suivante : contact@officeo.fr