ENTREPRISE ?
Par ici
ASSISTANT ?
Postulez
01 49 70 98 67
(lun-ven / 9h-19h)
CLIENT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
Par ici
01 49 70 98 67 (lun-ven / 9h-19h) phone (1)phone-hover (1) Postulezpicto-formulaire-assistant (1)picto-formulaire-assistant-hover

Comment devenir Happiness Officer freelance ?

Devenir responsable du bonheur, en quoi cela consiste ? Cette fonction de « Happiness officer » fait des émules en France depuis son arrivée des Etats-Unis, pourtant ses missions sont encore méconnues. Son but est de contribuer à ce que les salariés arrivent au travail avec le sourire, et le conservent tout au long de la journée ! Rien que ca.

Comment devenir responsable du bonheur en entreprise ? Quelles sont les missions, formations et possibilités d’évolutions à son compte ?  Qu’est-ce qu’être Happiness Officer ? Pourquoi choisir de s’y consacrer en qualité de travailleur indépendant ? Officéo vous répond pour vous accompagner.

Comment être Happiness Officer : ses fonctions en entreprise

Maîtriser les notions de bien-être au travail

Le bien-être au travail est un véritable enjeux pour les entreprises. À l’heure où les jeunes générations tendent à changer régulièrement d’environnement de travail, où les postes tenus pendant de longues années par les mêmes personnes se raréfient, le bien-être pour attirer et garder les talents devient capital.

Le CHO comme fonction-relai

Le Chief Happiness officer, ou responsable du bonheur en entreprise, est un poste-relai entre les employés et d’autres fonctions supports. Il ou elle est en relation constatent avec les managers et les responsables des ressources humaines. Pivot de l’entreprise, il comprend les besoins d’épanouissement de l’entreprise et sait trouver des solutions selon les moyens mis à sa disposition.

De nombreux responsables du bonheur viennent du secteur de la communication ou des ressources humaines. Ainsi, ce poste est né des nouveaux besoins des salariés face aux profondes évolutions des les entreprises subissent depuis ces denières années. Réel enjeu au sein des entreprises, il améliore (par rebond), la productivité des employés. Avec la création d’une bonne ambiance de travail, le Happiness Officer permet de retenir plus longtemps les salariés talentueux. Les employeurs peuvent réaliser des économies sur les processus de recrutement, formation, et RH sur certains aspects.

Un rôle fédérateur, médiateur et moteur en entreprise

À mi-chemin entre le créateur d’événements et le médiateur, le responsable du bonheur en entreprise se montre à la fois créatif, dynamique et à l’écoute des autres. Au sens de l’observation aiguisé, il doit être doté d’un sens de l’analyse pour détecter les besoins (parfois cachés) des salariés.

Quels sont les savoirs-faire et savoirs-être du Happiness Manager ?

Quel profil faut-il avoir ? Est-ce qu’il suffit d’être « cool », gentil, souriant, et créatif ? Au delà de compétences en communication interne et ressources humaines, d’autres aspects sont à considérer. Détails.

Posséder des qualités humaines variées

Pour contribuer au bien-être des gens qui l’entourent, l’happiness officer doit être lui-même bien dans sa peau. L’enthousiasme et la bonne humeur doivent faire partie du caractère d’un Happiness Officer.

Organiser des événements est une seconde nature, le CO doit disposer d’un solide esprit d’organisation et d’une bonne rigueur. L’événementiel est loin d’être de tout repos. Et ce, quelle que soit la taille de l’entreprise. Les imprévus sont légion et une bonne dose d’anticipation pour réagir rapidement et trouver des solutions est essentielle.

Savoir adapter sa communication

Les profils les plus courants pour chercher un Happiness Officer se font parmi les suivants (liste non exhaustive) :

  • Responsable commercial ;
  • Charge de communication ;
  • Directeur de la communication ;
  • Directeur des ressources humaines ;
  • Chef de projet dans l’événementiel ;
  • Organisateur d’événements …

Être rigoureux et organisé

Chargé de donner une voix aux employés sur leur développement personnel dans leur poste mais aussi de s’assurer que les valeurs de l’entreprise soient parfaitement respectées, l’Happiness Officer peut être amené à recruter des personnes qui possèdent les mêmes valeurs, les évaluer en conséquence et les récompenser. Il donne de la liberté aux salariés pour personnaliser leur espace de travail, implanter leurs idées.

En permettant une évolution interne plus souple et un environnement jovial qui encourage le travail d’équipe, sa rigueur et son organisation sont des avantages clés. Tout comme lors de l’organisation d’événements fédérateurs, ceci demande une organisation et une rigueur adaptés.

Développer son intuition et sa créativité

L’Happiness Officer doit organiser des événements répondant aux besoins d’épanouissement des employés. Il certains de ses besoins sont évidents, d’autres le sont moins, mais tout de même présent. La compréhension de certains besoins passe parfois par de l’intuition et de la créativité pour trouver la réponse la plus adaptée (organiser un barbecue le vendredi vs. commander une fois par semaine un repas thématique).

Quelles sont les missions d’un Chief happiness officer ?

La principale mission du CHO est de veiller à des relations harmonieuses en entreprise. Il doit, pour ce faire, s’occuper d’organiser des événements tels que des petits déjeuners réguliers, des soirées à thèmes, des team-building, et autres. Mais pas que.

Il peut également mettre en place un système de collecte d’idées des salariés pour savoir quelles sont leurs attentes vis-à-vis de l’entreprise. Ses interventions favorisent les échanges, et font en sorte que les salariés ne soient pas surchargés de travail. Ainsi, des plans de sécurité psychologique et des entretiens individuels (ou collectifs) sont à organiser de sa part. Ces indicateurs doivent pouvoir rendre compte de l’état d’esprit des salariés interrogés.

Parmi les missions courants, citons (liste non exhaustive) :

  • Organisation et/ou animation de parenthèses bien-être ;
  • Organisation de journées événementielles ;
  • Animation de séminaires et formations sur la gestion du temps et gestion du stress ;
  • Conception de dispositif de communication interne (journée d’intégration, atelier collaboratif, challenge interne, organisation de TED interne, etc.) ;
  • Fourniture d’outils de gestion du stress ;
  • Conception et coordination d’événements fédérateurs.

Exemples d’actions possibles pour un CHO

Voici des exemples tirées d’actions menées par des CHO indépendant au sein de grandes entreprises, pour illustration.

  • Journée de la déconnexion (Air Liquide, Orange) ;
  • Séminaire d’intégration de jeunes cadres (EDF, ENEDIS) ;
  • Journée de la diversité (EDF) ;
  • Challenge des bonnes pratiques de la Santé et Sécurité au Travail (EDF DPIH) ;
  • Création et animation de rituels de bien-être pour les salariés (SNCF).

Quelles sont les formations pour être chief happiness officer ?

Avant d’exercer en tant qu’Happiness Manager, les profils ont généralement fait leurs armes dans des métiers plus classiques. Ils sont très au fait du fonctionnement d’une entreprise et des difficultés à surpasser pour démocratiser la fonction.

Il est rarement demandé de la part des recruteurs une formation spécifique pour être (Chief) Happiness Officer. Si vous choisissez de vous former, il est judicieux d’étayer les compétences clés, pour, lors d’un entretien d’embaucher, être capable de montrer sa solidité et sa capacité d’action. Souvent recrutés en interne, il arrive qu’un besoin d’une intervention externe (freelance) corresponde plus aux besoin de l’entreprise. C’est pourquoi certains choisissent de se lancer volontiers à leur compte.

Quelles sont les évolutions professionnelles possibles ?

Les spécialistes du bonheur en entreprise sont donc les futurs « Super DRH » qui pourraient faire parti d’un comité de direction d’entreprise. Le chemin est long, ce type de poste est encore nouveau. Les start-up et grands groupes se soucient toutefois grandement du bien-être de leurs équipes. Il faudra encore du temps pour que les TPME s’imprègnent de cette thématique.

En effet, trouver un CDI dans ce domaine s’avère être une véritable gageur. Beaucoup de gens souhaitent exercer un poste d’Happiness Manager. Pourtant, il y a encore très peu d’offres sur le marché.

Comment trouver des clients quand on est happiness manager indépendant.e ?

Comme beaucoup d’autres métiers en indépendant, la prospection est indispensable. Outre les difficultés actuelles du marché, le bouche à oreille ou les opportunités ponctuelles sont les plus représentatives. Afin de maximiser vos chances de réussir votre carrière de Happiness Manager freelance, Officéo vous propose une solution clé en main. Trouvez des clients et des missions rapidement. Faites le choix de rejoindre l’aventure avec nous !

En vous accompagnant dans votre nouvelle vie professionnelle, Officéo vous permet de vous concentrer sur ce que vous faites de mieux : venir à la rescousse des entreprises, start-up, associations ou collectivités !

Ils ont besoin de vous, alors ne perdez plus de temps à chercher vous-même vos clients. Officéo trouve les missions qui vous correspondent. Cliquez sur « NOUS CONTACTER » ci-dessous ou appelez-nous au 01 49 70 98 63.


Vous êtes déjà Happiness Officer ?

Vous êtes à la recherche d’une mission près de chez vous en tant qu’Happiness Manager ?

Officéo est le 1er service spécialisé dans l’assistance administrative et l’Office Management des professionnels. En qualité d’assistant(e) administratif(ive), vous vous réalisez dans des missions de secrétariat indépendant, selon vos compétences, et vos disponibilités, partout en France.

Rejoindre Officéo c’est la garantie pour vous :

  • De bénéficier d’une protection sociale (mutuelle, CE dédié) et de revenus sécurisés. Chaque prestation est réglée tous les 20 du mois.
  • D’avoir la possibilité de constituer un portefeuille de clients sans prospecter, correspondant à vos compétences, et près de chez vous.
  • De rejoindre une communauté de plus de 6 000 intervenants, un réseau de plus de 2 000 clients, avec une gestion d’activité simplifiée, sécurisée, au moyen d’outils simples.

Devenez un expert valorisé et soyez maître de votre activité professionnelle !


Comment rejoindre notre équipe d’assistants ?

unVous remplissez le formulaire en ligne : postulez pour rejoindre notre équipe d’assistants professionnels en remplissant le formulaire. Joignez-y votre CV le plus soigné.

deuxNous évaluons vos compétences : passez un entretien de qualification. Réussissez les tests de compétence et parlez-nous de vous via vos références professionnelles.

troisVous accédez aux meilleurs projets : une fois approuvé en tant qu’assistant Officéo, vous suivez en parallèle un cycle d’intégration pour acquérir les outils de travail et les standards de qualité Officéo.

Je me lance !

Salarié, êtes-vous fait pour l'indépendance ?
JE COMPARE