ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
Une question ?
Cliquez-ici
Ou appelez-nous
01 49 70 98 63
(lun-ven / 9h-19h)
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63 (lun-ven / 9h-19h)phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

Auto-entrepreneur : quelles activités ?

Les activités dans le cadre d’une auto-entreprise sont très vastes et variées : commerce, artisanat, secteur libéral… Tout est possible. Pour une meilleure organisation, celles-ci sont catégorisées en fonction de ces secteurs concernés. Cette catégorisation permet de fixer les pourcentages de cotisations sociales et d’imposition pour être appliqués à l’entrepreneur.

auto-entrepreneur-activites

Les activités libérales

Les activités libérales dont la formation, la production intellectuelle, le conseil et la conception sont bien représentés dans le cadre de l’auto-entrepreneuriat. Mais attention, ce secteur ne doit pas être confondu avec la prestation de service.

Il y a deux régimes sociaux d’affiliation relatifs aux professions libérales qui permettent de connaitre le pourcentage de cotisations sociales. Il est de 18.3% pour une soumission au régime du RSI et de 21.3% pour la CIPAV. Il se sera pas question de choix dans ce cas, car la classification est déjà établie dans une liste qui existe dans chacun des organismes précités. Une fois que cela est fait, des conditions particulières sont appliquées aux entreprises qui exercent des activités mixtes.

Les règles changent dans le domaine de la vente et des prestations de services dans lesquelles les activités liées à l’artisanat sont comprises. Pratiquer au premier titre une activité artisanale nécessite une immatriculation de l’entreprise. Mais dans ce secteur, il est possible d’être soumis au régime micro social simplifié et d’opter pour le régime micro fiscal simplifié sous certaines conditions.

La distribution et les offres de services

Une auto-entreprise peut aussi se spécialiser dans le secteur de la vente comme :

  • l’achat de matière première, production et vente. C’est l’exemple d’une entreprise de sucrerie qui achète de la canne à sucre pour produire du sucre avant de vendre directement en ligne ou non les produits ;
  • l’achat et la revente directe. C’est le cas de l’achat de vêtements dans une entreprise de textile pour les revendre après en ligne ou en point de vente ;
  • l’achat, la transformation et la revente. C’est le cas d’une entreprise qui achète des voitures en mauvais état pour les réparer et les restaurer pour au final les revendre.

L’activité se base essentiellement sur la vente d’un produit matériel et/ou non matériel.

Dans le secteur de la vente de services, il n’y a pas livraison d’un bien, mais d’autres solutions sont toujours présentées aux consommateurs. Cela peut être de la maintenance, du formatage, quelques diagnostics… si l’on parle du secteur informatique. L’auto-entrepreneuriat est donc un domaine très vaste qui permet à tout un chacun d’exercer ce qu’il veut en suivant toutefois quelques conditions.


Besoin d’entrer plus dans les détails ? Nous y avons aussi pensé, Officéo vous dit tout sur la création et gestion d’entreprise à travers une sélection de fiches thématiques dédiées :

Gagnez en productivité.
On se charge de votre administratif.
NOUS CONTACTER