▷ Société par actions simplifiée : Cadre fiscal, légal et social | Officéo
ASSISTANT FREELANCE ACCÈS CLIENT

La Société par Actions Simplifiée (SAS)

La société par actions simplifiée plus souvent connue sous l’acronyme “SAS” obéit à des règles de fonctionnement et d’organisation très souples, définies par les articles L.227-1 à L.227-20 et L.244-1 à L.244-4 du code du commerce français. Ce statut d’entreprise est particulièrement apprécié par les  PME de taille moyenne ainsi que les start-ups françaises qui optent d’ailleurs de plus en plus pour ce statut juridique car il offre de nombreux avantage juridique, social et fiscal ainsi qu’ une grande souplesse de fonctionnement interne.

sas-societe-actions-simplifiee

La fiscalité et la responsabilité du dirigeant et des associés

En matière d’impôts, la loi de finances 2017 met en place une baisse progressive du taux de l’impôt sur les sociétés qui passera de 33,3 % à 28 % en 2020 pour l’ensemble des TPE/PME.

Cette baisse se fera en quatre étapes :

  • 2017, passage à 28 % de l’imposition des bénéfices pour l’ensemble des PME faisant jusqu’à 75 000 euros de bénéfices,
  • 2018, extension du taux à 28 % pour l’ensemble des entreprises faisant jusqu’à 500 000 euros de bénéfices,
  • 2019, extension du taux à 28 % pour l’ensemble des bénéfices des PME, ETI, GE dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1 milliard d’euros,
  • 2020, extension du taux à 28 % pour l’ensemble des ETI/GE dont le chiffre d’affaires est supérieur à 1 milliard d’euros.

Une Société par Actions Simplifiée a également la possibilité de recourir à l’impôt sur le revenu selon le dispositif du 4 août 2008. Toutefois, pour en jouir, il faut prendre en compte certains critères. Dans ce système, le dirigeant engage sa responsabilité au niveau commercial, civil et pénal, notamment en cas de mauvaise gestion ou de non-respect du droit.

Quant aux responsabilités des associés, elles dépendent surtout de leur contribution financière.

Société par Actions Simplifiée : cadre légal et social

Toute SAS doit se plier à un certain nombre de règles juridiques. Un montant minimal de capital est par exemple exigé selon la loi de modernisation de l’économie du 4 août 2008. Malgré les modifications du 1er janvier 2009, qui approuvent la liberté de chacun au niveau du capital social, les principes restent les mêmes.

Pour veiller au bon fonctionnement de la SAS, il est indiqué que les associés doivent être représentés par deux personnes. La présence du commissaire aux comptes est aussi exigée. Il faut souligner que celui-ci est nécessaire en cas de bilan supérieur à 1 millions d’euros et d’un chiffre d’affaires de plus de 2 millions d’euros. Il en est de même dans le cas où l’effectif des salariés dépasse 20 personnes.

Un président est nécessaire pour se charger de la gestion générale. Celui-ci doit bénéficier du régime général de la sécurité sociale et être rémunéré.

L’Offre Officéo

TPE/PME, startup ou grande entreprise, vous souhaitez bénéficier d’une aide à la gestion administrative et comptable de votre Société par Actions Simplifiée ? Nos assistants Officéo peuvent vous aider à déposer vos statuts et ainsi vous permettre entre autres d’optimiser votre imposition. Contactez-nous au 01 49 70 98 63 ou via notre bouton « NOUS CONTACTER » pour être rappelé selon vos disponibilités.

Pour plus d’informations relatives aux différents statuts juridiques d’une entreprise :

Nous avons bien reçu votre demande d’information.
Notre conseiller clientèle vous rappellera conformément à votre souhait.
Nous vous remercions de votre confiance !

L’équipe Officéo

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que des cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de personnalisation et de reciblage publicitaire.


En savoir plus et paramétrer les cookies.

Nous avons bien reçu votre demande d’information.
Notre conseiller clientèle vous rappellera conformément à votre souhait.
Nous vous remercions de votre confiance !

L’équipe Officéo