ASSISTANT ?
Par ici
ENTREPRISE ?
Une question ?
Cliquez-ici
Ou appelez-nous
01 49 70 98 63
(lun-ven / 9h-19h)
ENTREPRISE ?
Contactez-nous
ASSISTANT ?
Par ici
01 49 70 98 63 (lun-ven / 9h-19h)phone (1)phone-hover (1) On vous rappelle ?picto-formulaire-clientpicto-formulaire-client-hover

Comment faire une imputation comptable ? Tout savoir

Toutes les opérations effectuées par une entreprise sont enregistrées par le comptable selon une classification bien précise. Chaque type d’opération est classé dans un groupe d’opérations spécifiques appelé « compte ». Ce mode de classification permettant à différents comptables de lire les opérations sans se tromper est appelé « l’imputation comptable ».

Il s’agit d’une obligation en comptabilité qui permet à l’entreprise de bien effectuer l’enregistrement de ses comptes, mais est également utile à l’administration fiscale pour des contrôles aisés et rapides.

J’ai besoin d’une assistance en comptabilité

assistant administratif, pourquoi nous rejoindre ?

Qu’est-ce que l’imputation comptable ?

L’imputation comptable est un système d’enregistrement comptable selon lequel chaque opération de l’entreprise doit être classée dans un compte spécifique prévu dans le Plan Comptable Général.   Chaque type d’opération correspond à une des classes de compte du plan comptable selon sa nature.

Les classes de compte du plan comptable

L’imputation comptable est une obligation pour tout comptable d’une entreprise. Il ne peut enregistrer les opérations de l’entreprise que suivant les classifications prévues par le plan comptable. 

Celui-ci est constitué de 8 classes de comptes dans lesquels sont classées les informations de l’entreprise. Il s’agit des comptes de capitaux, des comptes d’immobilisation, des comptes de stocks et en-cours, des comptes de tiers, des comptes financiers, des comptes de charges (tout ce qui a été acheté par l’entreprise), des comptes de produits (tout ce qui concerne les recettes de l’entreprise) et des comptes spéciaux pour l’enregistrement des opérations spéciales qui ne peuvent être classées nulle part ailleurs.

L’imputation comptable est-elle une obligation ?

L’imputation fiscale doit être réalisée par les comptables de toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité. Les commerçants, les artisans, les industriels, les travailleurs des professions libérales comme les médecins et les avocats, et les entreprises agricoles doivent tous réaliser les imputations comptables pour toutes les opérations comptables. 

Il s’agit d’une obligation fiscale qui permet au législateur de contrôler les activités de toutes les entreprises du territoire à partir d’un langage harmonisé. Cette disposition facilite également la prise en main des logiciels de comptabilité qui peuvent réaliser les imputations automatiquement et permettre de remplir aisément les journaux de l’entreprise.

Comment faire une imputation comptable ?

L’imputation comptable peut être réalisée par un comptable ou par le dirigeant de l’entreprise lui-même. Pour le faire, il faut répertorier les opérations de l’entreprise, identifier la nature de chacune et la classe de compte correspondant. Ensuite, il faudra définir dans quel sens va l’écriture, s’il s’agit d’un débit ou d’un crédit.

Répertorier les opérations et identifier leurs natures

Il s’agit ici d’identifier l’impact de l’opération comptable sur le patrimoine de l’entreprise pour déduire si elles sont des opérations de bilan, de résultat ou des opérations spéciales. Les opérations qui ont induit une augmentation ou une diminution temporaire du patrimoine (les créances, les dettes et en-cours) sont classées dans les comptes de bilan. Les opérations liées à un mouvement définitif dans le patrimoine comme la vente de produits ou des achats sont classées dans les comptes de gestion. Les autres opérations dites spéciales sont répertoriées dans les comptes spéciaux.

Attribuer la classe de compte correspondant à chaque opération

Chaque opération doit être intégrée à une classe de compte définie.

Les comptes de bilan

Les opérations de bilan se retrouvent dans les classes 1 à 5. La classe 1 regroupe les opérations liées aux emprunts bancaires, provisions, capitaux sociaux, capitaux propres de l’entreprise. La classe 2 se réfère aux immobilisations incorporelles comme le dépôt de marque ou de brevet, aux immobilisations corporelles comme les constructions et le matériel technique de l’entreprise. On y retrouve également les immobilisations financières et les amortissements. La classe de compte 3 présente l’état des stocks de matières premières et intrants, les en-cours de production. La classe 4, le compte des tiers, regroupe les différents transferts financiers entre l’État, les clients, les fournisseurs, les collectivités publiques ou d’autres tiers. Enfin, le compte 5 présente l’état financier de l’entreprise au niveau de ses comptes bancaires, de la caisse et des placements.

Les comptes de gestion

Les comptes de gestion sont représentés par les classes de compte 6 et 7. La classe 6 présente toutes les dépenses de l’entreprise pour des acquisitions, supporter des charges fiscales, des charges de personnel ou d’autres types de charges. La classe 7, elle, présente tous les gains de l’entreprise en termes de chiffre d’affaires, subventions, dividendes reçus, escomptes, et de produits exceptionnels comme des dégrèvements d’impôts ou revenus provenant de la cession d’immobilisations.

Les comptes spéciaux

Il s’agit de la classe de compte 8. Elle regroupe toutes les opérations spéciales de l’entreprise.

Définir le sens de l’opération comptable

Cela revient à indiquer si le compte concerné a été débité ou crédité. Pour l’actif du bilan et les éléments du compte des charges, on impute un mouvement de débit pour l’augmentation et un mouvement de crédit pour signifier une diminution du contenu des comptes. Dans le cas du passif du bilan et des opérations des comptes de produits, lorsqu’on constate une augmentation, c’est un crédit alors qu’une diminution revient à un mouvement de débit.


Et comment ça marche concrètement ?

Nous qualifions votre demande avec vous et vous présentons la personne adaptée à votre besoin.
Votre assistant vient dans vos locaux ou travaille à distance pour vous.
Vous payez uniquement le temps de travail effectif de votre assistant.

Une solution sans engagement où vous ne payez que ce que vous consommez !

Je souhaite externaliser des fonctions support


Questions fréquentes

  • C’est quoi une imputation budgétaire ?

    C’est le rattachement des achats à une nature de dépense de fonctionnement ou d’investissement selon un plan de compte défini et normalisé par la nomenclature comptable et budgétaire de la collectivité.

  • 💪 Comment imputer une facture d’achat ?

    On crédite le compte 401 « Fournisseurs » et on débite les comptes 607 « Achats de marchandises » et 44561 « TVA déductible sur autres biens et services ».

  • 💡 Comment faire une imputation ?

    Il faut identifier la nature de l’opération, sélectionner le copte approprié et mouvementer le compte dans le bon sens.

4.9/5 - (142 votes)
Gagnez en productivité.
On se charge de votre administratif.
NOUS CONTACTER